Miwaku

You're about to witness Miwaku's power... or maybe not.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Roman : Miwaku

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Jeu 22 Mai - 1:57

Chapitre 25 : Miwaku

- Bravo Arka, bien battue.
- Tihi.

On dirait un minuscule éclat de rire... elle n'a pas l'air de beaucoup recevoir de compliments.

- Ouais, ouais, maintenant, fais nous sortir.
- Ne crois pas t'en sortir si vite...
- Nangelle est encore en vie?

Un corps remonte d'où elle était tombée, on dirait une marionnette. Dans sa main se trouve la ceinture de Nangelle.

- Oui, c'est elle, mais il y a un truc de changé...
- Sa coupe de cheveux?

Son visage, auparavant caché par ses cheveux du côté droit, est maintenant visible, mais c'est la partie gauche qui est cachée. Son œil est blanc, sans aucune pupille. Son corps aussi parait plus... masculin.

- Il n'y a pas que ça : maximum freezing!

Toute la demi arène se gela, la glace commence à nous prendre nous aussi, et même...

- Arka?
- Tu es peut-être forte pour déjouer les illusions, mais ceci n'en est pas une.
- Uh?
- Il possède la perle de la glace?
- Oui, et non. Mais ne m'appelle plus jamais "il", compris, je suis une femme!

Que caractère... je n'ai pas fait attention... Tachi à l'air perturbé.

- Tachi, ça va pas?
- ...une ... femme?
- Tu possède quelle perle alors?
- Pourquoi je te le dirai? Hum... la perle de la fusion.
- Et comment elle fonctionne?
- N'en demande pas trop! ... elle me permet d'habiter dans le corps d'une autre personne et d'en prendre le contrôle, je peux aussi utiliser ses compétences et celles de tous ceux que j'ai déjà contrôlé.
- Il dévoile tout comme ça...
- ELLE! Tu m'emmerdes toi, ice ray!
- Hé! fire ball!

Son rayon de glace à fondu au contact de ma boule de feu, mais il ne dégage pas d'eau, il semble geler l'air directement.

- Oh, le feu, le seul élément qu'il me manque. Je dois fusionner avec toi.
- Un combat loyal, car là je suis un peu mal mis pour me défendre...
- Pourquoi un combat loyal, quand je peux gagner simplement? Personne pour me gêner...
- Et moi?
- Allez, va jouer ailleurs ice statue!

Arka est complètement gelée, elle ne peut rien faire, et il... elle s'apprête à la détruire.

- Attends, fire b...
- Huhuhu, elle est devenue glace elle même, son corps fondra avec si tu fais ça. Et si jamais elle se casse...

Il... elle s'amuse à pousser la statue, et recommence plus fort à chaque fois qu'elle revient.

- Bon, okay, je te laisserai me posséder...
- Huhuhu, c'est tellement simple, tiens.

Il... elle me lance un couteau blanc et brillant.

- Coupes toi avec! N'importe où, juste un peu de sang coulant dessus suffit.

Je pointe la lame sur le dos de ma main.

- Non!!
- Ne fais pas ça pour elle, elle ne le mérite pas.
- C'est vrai, il n'y a eu aucun combat, ne laissez pas l'ennemie gagner comme ça.
- Je parlais d'Arka...
- La ferme Azusa!... j'ai crié ça? désolé, je ne voulais pas, c'est juste que t'entendre toujours dire du mal d'Arka...
- Humpf...


Orina

Elle est devenue folle, elle arrache le couteau des mains de Miwaku.

- Non!

Trop tard, elle l'a poignardé, et en plein dans le ventre. Il reste debout un moment, le ventre ensanglanté, puis tombe à terre.

- C'est plein de sang... comment as tu osé, je suis déshonoré, celui qui m'a sauvé la vie est mort devant moi, je dois le venger et te tuer.
- Vas-y, ne te gènes pas, je vais me laisser faire.
- Hein? Juste car Miwaku t'as dit de la fermer, tu le tues puis tu veux crever, t'es pas bien? On a rien qui pourrait l'aider ici.
- C'était le seul moyen...

Elle pleure...


Dernière édition par Miwaku le Lun 26 Mai - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Lun 26 Mai - 0:07

Chapitre 26 : Miwaku

Azusa m'arrache le couteau des mains.

- Non!

Elle se dirige vers moi, elle veut me poignarder? A moins qu'elle n'aie un plan...

- Ne t'en fais pas.

Ca y est, elle l'a fait. Comment a-t-elle pu faire ça... quelle conne... et pourquoi je reste comme ça, sans bouger?

- C'est plein de sang... comment as tu osé, je suis déshonoré, celui qui m'a sauvé la vie est mort devant moi, je dois le venger et te tuer.

Il ne pense qu'a lui... je savais bien qu'il n'était pas l'altruiste qu'il disait être

- Vas-y, ne te gènes pas, je vais me laisser faire.

Non...

- Hein? Juste car Miwaku t'as dit de la fermer, tu le tues puis tu veux crever, t'es pas bien? On a rien qui pourrait l'aider ici.

Si, ton pouvoir...

- C'était le seul moyen...

Je ne sais pas... peut-être.

- Huhuhu, ne m'oubliez pas! Je vais enfin pouvoir obtenir le pouvoir du feu, je pourrais devenir la maitresse du monde. Bon, je prend possession de lui maintenant.
- Alors, Tachi, tu ne me tues pas?

J'entrouvre les yeux, le corps de Nangelle tombe, comme morte, alors qu'un corps de lumière en sort. Il se dirige vers moi.

- Pourquoi je n'y arrive pas?
- Vas-y, Gatz, emmènes là ailleurs! Et toi, Tachi, tues moi vite!

Gatz était là, il approchait le corps de Nangelle.

- Huhuhu, je n'en ai plus besoin, je viens de comprendre.
- Vite, tuez moi!

Il se précipite sur Azusa.

- Aaaaahhhhh! Huhuhu, ça y est.

Je me relève.

- Et merde.
- Ahhh!! Miwa?
- Elle s'est poignardée elle même la main, pour m'épargner, et elle voulait être tuée pour ne pas être contrôlée.
- Pff, je savais déjà contrôler la lumière. Enfin, avec ce corps, au moins, vous ne pourrez pas me tuer.
- Tu crois ça... goutes à mes tonfas.

Il sort ses tonfas et la menace avec.

- Si il suffit de la tuer pour t'occire, je n'ai aucun problème avec ça.

Je veux protester, mais Orina me frappe dans le ventre, puis me fait signe que non.

- Si c'est comme ça, je part apprêter tout pour mon futur règne, mais avec un petit souvenir.

Elle m'arrache quelques cheveux.

- Avec ça et mes pouvoirs, je saurais te retrouver, bye, light speed!
- Elle est finalement partie?
- Oui, avec Azusa.
- Euh... oui, oui.
- Je pense qu'il parlait d'Azusa. Que fait-on?
- On continue notre voyage?
- On ne sais pas où elle est, on a pas fort le choix...
- Si on s'occupait d'Arka et voir si Nangelle et Gatz vont bien.
- Tu es trop gentil avec tes ennemis.
- vanish

La cage et l'arène disparaissent, tout redevient normal.

- Pas grave, elle va bien?
- Elle n'a plus d'énergie, elle est presque morte.
- Laisses moi faire. Healing.

De son côté, Arka est entrain de fondre, mais son corps fond avec.

- Laisses... moi... faire... defrost...!

Juste l'air gelé est en train de dégeler, Arka tombe en suffoquant.


Dernière édition par Miwaku le Mar 28 Oct - 1:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Mar 27 Mai - 17:54

Chapitre 27 : Miwaku

- Arka, ça va mieux?
- Un peu...

Je lui explique rapidement la situation.

- Où est la ceinture de Nangelle?
- Par là, tu veux que j'aille la chercher?
- C'est la seule chose qui parvenait à retenir cette personne.
- Qui est-il?
- Ne... l'appelles... jamais... "il".
- Elle a horreur d'être prise pour un mec, tu as de la chance d'avoir survécu.
- Comment faire revenir Azusa?
- Par moments, pour se reposer, elle laissera agir votre amie, à ce moment là, il faudra mettre la ceinture.
- Donc, quand Nangelle avait sa ceinture, c'était bien elle qui agissait? C'est elle qui a tué son propre coéquipier, ou encore a décidé de nous tuer? Et dernière chose, pourquoi l'avoir enlevée?
- J'avais peur de mourir, je l'ai laissée agir. Et je suis désolée de vous avoir fait ça...
- Vous n'avez pas à vous excuser.
- Comment acceptes-tu d'accompagner une femme qui tue vos compagnons à la moindre erreur?
- Elle a ses raisons, et il a fait une erreur. Et nous ne sommes pas compagnons, nous la servons.
- Dis plutôt que tu as peur que je te tues si tu partais.

Il détourne la tête.

- C'est un peu de ça...
- Allez Orina, tu l'as assez soignée, on part. Arka, ça ira pour marcher? Tu veux que je te portes un peu?
- Ca ira.
- Bon, on y va alors. Tachi tu es...

Il est entrain de dormir.

- DEBOUT!
- Je peux venir avec vous? Je dois me venger, elle ne peut pas me posséder comme elle le veut.
- Pourquoi pas...
- Je ne veux pas d'elle avec nous.
- Pourquoi?
- Je ne veux pas de quelqu'un qui tues ceux qui l'accompagne, de plus elle serai dangereuse pour nous si nous revoyons Azusa, ce qui la contrôle pourrait retourner dans son corps.
- Je dois tuer Armi!!! Je DOIS me venger!
- Si c'est tout ce qui te motive, alors vas-y avec tes fidèles sujets, ils se feront un plaisir de mourir pour toi en te servant de bouclier anti-attaques. Ce ne sont que des jouets, que tu détruits quand tu vois qu'ils ont un défaut.
- ...
- Tu ne t'attaches à aucun, juste pour ça, je suppose que si ils n'avaient pas peur de mourir foudroyés, ils te poignarderaient dans le dos à la moindre occasion. Je préfère rester avec trois-quatre personnes qui m'apprécient que d'avoir une armée sous contrainte, je riesque moins de mourir d'un coup dans le dos. Et je suppose que mes amis et moi sommes plus forts ensemble que touts tes gars.
- Le prochaine fois...

Elle regarde le sol, je suis incapable de voir ses émotions, mais elle ne parle plus.

- Allez Tachi, on avance!
- Hein... ah, enfin on démarre.
- Euh... au revoir, Gatz, Nangelle...

Nous sommes partis, Nangelle hurle.

- La prochaine fois, tu verras, nous combattrons tous ensemble, et mon armée vaincra!

Quel cri, elle me sort de mes pensées.
Tiens, ça fait longtemps.
J'ai réfléchit, tu m'as l'air doué avec une épée, je pense avoir un petit cadeau pour toi.
Tu dors depuis que j'ai affronté Tachi? Sinon, je suppose que le cadeau est une attaque, vu que tu es immatériel.
Essaye d'utiliser sword pour obtenir une épée, comme Nangelle, et fire pour feu.

- Sword fire!

Je sens du pouvoir, mais rien ne se passe...
Logiquement, tu ferais sortir du feu d'une épée, c'est dans l'autre sens les mots.

- Fire sword!

Une épée enflammée m'apparait dans les mains.

- Pas mal...
- Ah, ça brûle!

Normal, elle n'est composée que de feu, tu devras travailler pour obtenir quelque chose avec un endroit où tu peux poigner.

- Au fait, tu sais dans quelle direction on va?
- Euh, non, attends j'ouvre mon sac et... mon sac? Je l'ai oublié... non, je l'avais tout le temps sur moi, ils me l'ont volé!
- Hé, nous sommes des voleurs, ne l'oublies pas.
- Mais bon, si tu veux bien que je t'accompagnes, je te le rends.
- Chantage.
- Oui, et chanter, c'est mal!... euh, non, c'est faire chanter qui est mal, mais quand tu obliges quelqu'un à pousser la chansonnette, là, ça ne l'est plus...
- Bon, d'accord, mais un mauvais geste, une mauvaise pensée, je te tuerais...
- Tu saurais éviter l'une de mes illusion?
- Je le ferai.
- Bien, prenez soin d'elle, moi je rentre m'occuper de notre "armée", tchao.
- Dis leur bien ce que je t'ai dis de leur dire.
- Okay, je leur dirai bien que tu regrettes de t'être mal comportée avec eux, et que tu aimerais pouvoir sympathiser avec eux, mais que tu as une vengeance à accomplir et que tu le feras à ton retour.
- Tu as de l'influence Miwaku.
- La fermes, Gatz, strangulation.
- Mais il y a encore beaucoup de boulot à faire...


Dernière édition par Miwaku le Sam 31 Mai - 1:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Ven 30 Mai - 23:48

Chapitre 28 : Miwaku

- Donc, il n'y a que deux moyens de récupérer Azusa : lui faire mettre la ceinture ou attendre que Armi change de corps?
- C'est ça, mais dans le deuxième cas, si elle revient près de votre groupe, elle pourra la contrôler à nouveau, comme pour moi.

Elle nous a expliqué que la ceinture à le pouvoir de retenir le contrôle d'un corps, que ce soit pour une autre âme que par une perle. Cela fait déjà une semaine que l'on marche.

- Dis, Miwaku, si jamais elle reprenait contrôle de mon corps, tu pourrais... me venger à ma place?

La venger? Elle disait que le seul moyen de vaincre Armi, c'est de tuer son corps d'origine et le corps qu'elle contrôle actuellement.

- Ca veut dire...
- La tuer, l'occire, l'anéantir, l'exploser, la démolir, la...
- C'est bon, on a compris.
- Mais pourquoi? Je ne peux pas...
- Pas grave, moi je veux bien!
- Non, pas lui!
- Pourquoi?
- Je veux mourir sur le coups, pas en souffrant. Quand elle contrôle un corps, elle ne sent pas la douleur, mais bien celui qui est possédé. Alors?
- On verra.

... ou pas.

- Si tu veux t'en débarrasser, c'est soit moi, soit ton amie.
- Elle n'a pas tort, c'est à toi de choisir, moi j'en sais rien...

Soudain, deux personnes sautent derrière nous.

- Et voici finalement le reste de la deuxième équipe participant à notre concours!
- Boule fumée de téléport.

Elle lance une minuscule bille entre nous, une fumée multicolore s'en échappe. Une fois la fumée dispersée, nous nous retrouvons dans une étrange pièce, couleurs rouge et noir, un peu culte de démon...

- Où sommes nous?
- Vous avez été invités à participer à notre grand jeu, en jeu se trouve un set d'armes sur mesures, fabrication Tay eeeeet...
- Les boutiques de joyaux "Varreta".

Un étrange couple se trouve devant nous, ils me rappellent ceux qui venaient distraire le roi lors des fêtes au château.

- Voulez vous participer?
- Euh...
- Parfait!
- C'est quoi comme jeu?
- Il s'agit d'un tournoi en équipe, deux équipes s'affrontent pour récupérer des objets : des gemmes. Pour chaque gemme acquise, la personne qui lui correspond reçoit une arme faites sur mesure. C'est un match en dix contre dix, vous serez avec des gens que vous appréciez, ou apprécierez.
- Cool, un tournoi. Okay, je suis prêt, on peut y aller?
- Et voici l'annonce des équipes :
- L'équipe Miwaku se compose de 10 personnes : Miwaku le maitre du feu, Orina maitresse des soins, Arka dirigeante des ombres, Tachi et Nangelle l'illusioniste ici présents.
- Pourquoi j'ai pas de surnom...
- Pourquoi vous gueulez si fort?
- C'est pour que notre public en profite, les gens payent une fortune pour voir des matchs comme ça. Ensuite dans l'équipe, arrive Azusa!

Azusa débarque, mais elle à changé de coupe de cheveux : la partie droite est cachée, comme ça l'était pour Nangelle.

- Azusa, ça va? Tu as réussi à te débarrasser de celle qui t'avais possédée?
- Non, Armi est toujours là, mais elle dors.
- Septième membre de la team Miwaku : Armi!
- Elle aussi?
- Ils n'arrivaient peut-être pas à les séparer...
- Non, elle était déjà sur la liste avant qu'elle ne vous possède. Personne suivante : Wise, Hurricane Swords.
- Pfft, ils ne m'ont pas laissés partir...
- Suivit de Anard!
- Il va falloir faire la paix durant ce match Miwa, je veux obtenir cette arme, pour te vaincre!
- Il a pas oublié... mais ça fait plaisir de te revoir quand même.
- Et dernière personne à rejoindre l'équipe : elle ne possède pas non plus de perle, mais elle se débrouille bien quand même : Arandil!
- Salut, vous avez l'air d'être content ensemble, vous voulez être mes amis?

C'est une gamine, mais contrairement à Arka, elle se comporte en tant que telle... surtout avec sa voix toute mignonne... que viens t'elle faire ici?

- Eh bien, c'est que...
- Si vous ne voulez pas, je vous tuerais!

Son attitude à changé, elle a un regard effrayant et sa voix est devenue ténébreuse...

- Oui, bien sûr qu'on veux bien être tes amis.
- Merci!

Elle se recomporte en gamine.

- Maintenant que tout est prêt, vous nous en dites plus?
- D'accord, se tournoi se déroulera de la manière suivante : il y a dix pierres précieuses, une pour chaque membre de chaque équipe. Vous vous trouverez dans l'une des pièce de ce donjon, avec votre rival, et vous devrez récupérer la gemme pour pouvoir en sortir. Ceci dit, il y aura une exception, dans l'une des pièce se trouvera un binôme de chaque équipe, pour la votre, ça sera Azusa et Armi. Une fois sorti de votre pièce, vous êtes libres de voyager où bon vous semble et de combattre avec l'un de vos alliés.
- Hé, tant que j'y pense...

J'attrape la ceinture de Nangelle et je la mets à Azusa. Ensuite je lui explique.

- Et pour les combats, quelles sont les règles?
- Aucune, vous pouvez utiliser n'importe quelle technique et même tuer votre adversaire.
- Quoi? Quelqu'un risque de mourir?
- Et le match ne se finit que quand il ne restera qu'une seule équipe debout, avec pour chaque survivant, sa gemme.
- Je refuse, je ne veux pas de morts!
- Trop tard... vous allez être tous transportés dans les pièces correspondantes. Le public vous suivra par écran et moi je serai présent lors des matchs. Boules de fumée!!

Un nouveau nuage se forme...

Tay

Héhé, c'est un très bon moyen de se faire du fric ça... je fabrique des armes à partir de rien avec mes pouvoirs et les gens riches paient une fortune pour ces matchs illégaux, on n'en trouve pas facilement des matchs avec des vrais combats à mort...

- Chers téléspectateurs, je me nomme Tay et je serai votre présentateur pour ces matchs, asseyez vous confortablement, ça va commencer.


Dernière édition par Miwaku le Mar 3 Juin - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Lun 2 Juin - 23:51

Chapitre 29 : Tay

Le premier match sera celui du Saphire : Anard le maitre de l'eau Vs Inster le reflet.
La salle est une salle fermée cubique, remplie de piliers montant jusqu'au plafond.

- Le reflet, pourquoi? Tu n'es pas réel?
- Tss, ne te moques pas, ils n'ont aucune inspiration pour les noms...
- Alors, prêts pour le match?
- Si tu pouvais attendre deux minutes.
- Hein? Je m'attendais pas à ça... si tu veux, mais ne m'attaques pas!
- Je ne t'attaquerais pas du match, alors ne te plaint pas.

Inster fait demi-tour et s'assied au pied d'un pilier.

- Pas assez confortable, suivant.
- Qu'est-ce... qu'est-ce que tu fais?
- Si c'est pour ne rien faire, je cherche un endroit confortable pour me reposer.

Il finit par trouver un piller et s'installe.

- Mhh, c'est bon tu peux y aller.Reflect.

Soudain, un autre Inster apparait, dans la même position.

- C'est tout?
- Non, pas tout à fait...

D'autres reflet d'Inster apparaissent.

- Giant Wave!

Anard forme une vague géante, qui fait disparaitre tous les faux Inster.

- Tu croyais m'avoir avec... qu'est-ce que?

La vague de Anard change soudain de direction pour revenir sur lui.

- Argh, qu'est-ce qu'il se passe?
- Inster à le pouvoir du miroir, il peut se cloner et renvoyer les attaques, entre autre...
- Grâce à ça, j'ai pas besoin de bouger pour te vaincre.
- Ah, tu crois ça, alors reflètes ce coup.

Anard s'approche et lui décroche un coup de poing, mais Inster disparait.

- J'ai oublié de le dire : Inster peut créer un reflet de lui même et le devenir réellement, son ancien corps devient alors reflet.
- Et tu peux me dire comment le toucher alors?
- Tu n'as qu'à ne plus laisser de reflet, alors tu pourras me toucher. Mais je peux en recréer rapidement, le seul moyen est donc de tous les détruire d'un coup, mais si tu me touches je te renverrai ton attaque.
- Pff, on y va alors : water rifle.

L'index pointé en avant, Anard se met à tirer sur tous les Inster qu'il voit, mais ils se recréent aussi vite.

- Flood!

La pièce se remplit d'eau assez rapidement.

- Je le vois!
- De quoi?

Tous les reflets se mettent à nager dans tous les sens.

- Il a dû voir le saphir, c'est ce qui lui permettra de gagner, ne l'oublie pas.
- Merde, où il est?! Je vois rien avec ces foutus reflets... pas le choix : à toi Toramizu!!
- Le technique du dragon élémentaire de Anard, un dragon d'eau gigantesque rassemblant toute l'eau de la pièce.
- Je t'ai eu, copy!

Un autre dragon d'eau apparait et les autres reflets disparaissent, Inster est toujours adossé à un pilier, Anard quand à lui ne bouge plus, en plein combat avec sa perle.

- Je t'avais pourtant dit que je ne bougerai pas.

Les deux dragons s'affrontent à pleine vitesse, mais ils sont tellement grands que pour bouger, ils sont obligés de détruire des piliers. L'un des morceaux tombe sur Inster.

- Putain de merde, ça fait mal, reflect... reflect... ça sert, à rien, j'ai trop mal que pour me concentrer...
- Inster est bloqué par un morceau de roche, tandis que Anard est toujours immobile....
- Hiah... hein, j'ai résisté? Cool, c'est la première fois que j'arrive à ça. Bon, toi, tu vas bouffer!

Anard se dirige vers Inster, il le rue de coups, va même jusqu'à utiliser son water riffle.

- Et maintenant, la touche finale : giant presure water gun!

Il tends la paume de sa main droite vers Inster, et un jet d'eau d'une vingtaine de centimètres de diamètre fonce sur lui. Mais à cause de la surpression, Anard n'arrive pas à garder sa main fixe et touche le morceau de pillier et le dégage de là.

- Mirror shield!

Le jet d'eau se retourne contre lui même, Anard doit augmenter la pression pour l'empêcher de se faire toucher, mais plus il augmente, plus il doit l'augmenter, et si il arrête, il ne sait pas ce qu'il se passera.

- Et oui, la technique habituelle de défence d'Inster, imparable. Mais que fait Anard?

Anard à arrêté son jet, car sa perle vient de prendre possession de son corps.

- Merci, débile. Et toi, tu vas mourir! Waterfalll!

Une cascade s'abat sur Inster, qui est obligé de se protéger avec son bouclier.

- Maintenant que ton bouclier est dirigé vers ça, water bazooka!
- mirror shield!
- Non!

Il a créé un deuxième bouclier qui à renvoyé le projectile d'eau à Anard, qui s'est fait assommer.

- Tu as perdu.

Il le tabasse, Anard reste inanimé.

- Bon, ça devrait suffire, où est ce saphir?

Après deux minutes de recherches, il le trouve.

- Victoire d'Inster, il à décroché la gemme de saphir, la demi-gemme. Il pourra passer la porte quand il le voudra. Maintenant, nous allons assister au combat du jade et de la pierre de lune.


Dernière édition par Miwaku le Jeu 11 Sep - 2:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Mer 4 Juin - 2:17

Chapitre 30 : Tay

- Ce premier match à été remporté par l'équipe de Bratak, même si l'équipe de Miwaku l'ignore encore. Revenons dans le temps pour assister au deuxième match, jade et pierre de lune : Azusa et Armi Vs Ju Lee et Ian.
La pièce est une salle de réception immense, avec chaises et tables sur les bords, au centre, il n'y a qu'un chandelier dont les bougies sont allumées.

Nous arrivons au moment où ils reprennent conscience.

- Hum, grâce à cette ceinture, je ne devrai plus avoir de problèmes avec Armi, je pourrais me battre sans qu'elle me dérange.
- Hé, Ju Lee, elle ne te rappelle personne?
- Il me semble l'avoir déjà vue, c'était certainement au château de Moni, mais qui est-ce?
- Vous deux, vous êtes les jumeaux gardes de chambre de Moni.
- Etaient!
- Nous avons changé de camps.
- Ce sera un match en deux contre deux, la seule différence, c'est qu'il vous faudra les deux gemmes pour sortir.
- Et pourquoi elle est seule?
- Oui, c'est pas juste, j'ai dû enfermer Armi, elle ne m'aidait pas, c'est même le contraire.
- Si tu veux survivre, ne discute pas.
- Mais je ne veux pas combattre une femme seule.
- Ne dis pas de conneries...
- Ah, bon, tu n'es pas une femme.
- Que... crétin, flash!

La première attaque d'Azusa est une illumination instantanée, qui aveugle les jumeaux, pas moi. Pourquoi? J'ai prévu des lunettes de soleil.

- Qu'est-ce que c'est?
- Light gloves.

Ses poings s'illuminent et elle se met à boxer Ju Lee.

- Personne n'a le droit de me frapper, même un travesti!
- Hot light!
- C'est quoi cette chaleur?

Un rayon lumineux sort de la main d'Azusa et se met à brûler Ju Lee.

- Ice burst!

Un gros morceau de glace se forme devant Ian et éclate, en envoyant plein de bouts de glace tranchants à travers la pièce. L'un d'eux me fonce dessus, juste pour la frime, je l'arrête à deux centimètres de mon visage avant de le lui relancer.

- Pas touches à l'arbitre!
- Hein, oh, désolé... où elle est maintenant?

Le court instant de distraction nous à fait perdre Azusa de vue à tous les trois.

- Tu joues à cache-cache?
- Dernier recourt : Sun creation!

Elle était sur le lustre, et elle a créé une petite boule de lumière restant fixe juste à côté.

- Oh, c'est l'attaque du soleil : cette boule lumineuse absorbera toute lumière et grossira, jusqu'à son explosion. La lumière du chandelier à déjà disparut. Par contre, elle ne peut pas le charger avec sa propre lumière.
- Freeze!

Il essaye de geler la boule, mais ce n'est que de la lumière, impossible à geler, par contre il a gelé le lustre, qu'Azusa vient juste de quitter.

- Merci, la lumière sera reflétée sur la glace et chargera encore plus mon soleil.
- Pas de problème : magma wave.

Une vague de magma vole jusqu'au lampadaire gelé.

- Au faut, j'ai menti, vu que toute la lumière est absorbée, le fait qu'elle se reflète ne change rien, par contre celle émise par la fusion de ton magma l'a beaucoup chargé.

La boule se met à produire de plus en plus de lumière.

- Il suffit que seulement moi, j'attaque et on ne chargera plus ton truc. Total freezing!

Toute la pièce se met à geler, à l'exception de Ian, Ju Lee, protégé par la chaleur du magma, et Azusa qui saute dans son soleil.

- Je suis une vilaine fille, j'ai encore menti : la lumière émise par mon soleil lui même peut le charger quand elle est reflétée. Je vais pouvoir vous achever avec ça : Aether!

De l'intérieur de son soleil, Azusa à le pouvoir de déclencher des petits éclairs, qui vont toucher les jumeaux.

- Tu m'énerves, magma balls!

Des boules de magma foncent sur Azusa, mais elle prends le contrôle de son soleil et le déplace, en même temps il se charge de la lumière du magma.

- Quintessence, aether form!

La foudre s'amplifie et foudroie tout autour d'Azusa, je me protège avec mes boucliers spéciaux.

- Ca suffira?

Son soleil à entièrement disparut. Les jumeaux ne se relèvent pas.

- Pfiou, je suis épuisée, ça me pompe trop d'énergie tout ça... bon où son ces deux pierres?
- Tu... ne... les... aura... pas! Ice age!

A ce moment, une épaisse glace de plusieurs centimètres recouvre toute la pièce. Azusa est prise dans un bloc de glace, Ian n'est plus conscient à cause de se dernier effort, tandis que Ju Lee se relève entièrement protégé par son magma.

- Merci, frérot, grâce à ça, on gagne. Tiens, une petite potion de guérison des blessures.

Ian est guérit, les jumeaux se mettent à la recherche des gemmes. Ce qui fait une nouvelle victoire pour l'équipe de Bratak.


Dernière édition par Miwaku le Jeu 5 Juin - 2:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Jeu 5 Juin - 1:30

Chapitre 31 : Tay

- J'ai trouvé ta pierre de lune!
- Reste plus que ton jade et on a gagné!
- Ne croyez pas me vaincre sans combattre!

C'était la voix de Nangelle, il me semblait bien qu'elle ne se laisserai pas battre, l'arme qu'il lui faut est en jeu, mais ça voix résonne dans toute la pièce. La ceinture de protection s'est cassée à cause de la glace, elle sera inutilisable.

- On t'a déjà battue, tu ne sais plus bouger à l'intérieur de ton glaçon.
- Technique de Miwaku : fire pillars!

De multiples colonnes de flammes s'élèvent du sol, c'est le pouvoir de l'illusion. Une colonne de feu me traverse et je ne sens rien, j'ai raison.

- Elle a fait fondre ma glace... mais son corps ne devrait plus être en état de bouger après une congélation comme ça.
- Ce n'est plus le même adversaire, il s'agit d'Armi, pouvoir de la fusion.
- Comprends pas...
- Je contrôle ce corps, mais ce n'est pas le mien, et je peux le maltraiter comme je le veux...

Elle se donne un coup de poing dans l'estomac.

- ... je ne ressent pas la douleur, mais elle bien.
- Et comment on peut la battre?
- Tenez, si vous vous coupez avec cette arme, ce sera plus facile.

C'est le couteau qui lui permet de changer de corps. Elle le lance à Je Lee, qui rate la réception et se coupe légèrement la main.

- Aie, c'est quoi cette arme?
- Transfet!... argh...

Le corps d'Azusa tombe.

- Qu'est-ce qu'il se passe, elle a eu un problème? Pourquoi elle ne se relève pas?
- Arf, je ne me sens pas très bien, tu pourrais venir m'aider?
- Qu'y a-t-il? J'arrive...
- Merci Ju Lee.
- Ju Lee?

Belle erreur...

- Tu as pris possession de mon frère? Espèce de...
- Magma flow.
- Ice Ray!

La coulée de magma contre le rayon de glace, ils ont la même puissance... non, le magma s'arrête et Ju Lee se fait geler.

- Je t'ai eu!
- Tu es sûr?
- Non! J'ai congelé mon frère...
- Même si j'étais restée en lui, je n'aurai rien senti, c'est lui qui souffre.
- Je vais te tuer!
- Oh, encore en vie?
- Je n'aime pas trop ce coprs... je préfère les corps féminins mais tu n'oseras pas tuer celui ci...- Alors, où serais-je pour la prochaine attaque?

Les deux corps s'effondrent, puis se mettent à parler en même temps.

- Vas-y attaques là!
- Hé, on est dans la même équipe Armi!
- J'attaque qui? Si j'attaque l'autre fille et qu'elle est dans le corps de Ju Lee, elle m'attaquera, mais je ne pourrais pas attaquer Ju Lee sans être certain...
- N'aie pas peur de m'attaquer...

Il hésite... qu'il est stupide.

- Ju Lee, dis moi pourquoi on a décidé de faire ce tournoi.
- Euh... pour obtenir les armes et vaincre Moni!
- Okay, maintenant, je sais qui attaquer!

Il se tourne vers Azusa, mais juste à ce moment là, Ju Lee se redresse et l'attaque.

- Plasma beam!
- Ice shield!

De l'autre côté, le corps d'Azusa lance le couteau vers Ian, mais il le dévie d'un mouvement de bouclier et le couteau vient me couper légèrement la joue.

- Tu n'as pas intérêt à me contrôler, tu seras disqualifiée!
- Si je te contrôle, je pourrais faire mon arme moi-même, mais bon, vu que je suis certaine de gagner, je vais continuer ce jeu. Et même le finir. Mais je préfère ce corps. Fin du jeu, je deviens sérieuse : Water, air and earth, elementary dragons!

Le même dragon que celui d'Anard apparait, et deux autres se forment. Celui de terre est composé de terre brute, tandis que celui d'air est une zone d'air comprimée, on le voit mal car il donne juste une impression de flou.

- Attaquez!

Elle a laissé tomber le corps de Ju Lee pour pouvoir l'achever. Dés qu'elle dit le mot, ils se jetèrent tous les trois sur les jumeaux. Après l'impact, il ne reste qu'un nuage de poussière, les deux frères ont disparu.

- J'ai trouvé la pierre de lune et ils avaient le jade, j'ai gagné je crois...

Elle tombe face contre terre.

- Je pense que je vais la laisser se reposer un peu, son corps ne tiendrai plus longtemps sinon... je vais faire un somme aussi...
- Victoire d'Armi, représentante du jade, symbole du pouvoir, et de la lumineuse pierre de lune, Azusa.


Dernière édition par Miwaku le Mer 11 Juin - 1:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Jeu 5 Juin - 23:01

Chapitre 32 : Tay

Maintenant, nous allons assister au combat du diamant : Wise Vs Maroshiro. Wise est le célèbre Hurricane Sword, connu pour la vitesse de ses coups, et Maroshiro domine le vent. Ce match se déroule dans un labyrinthe géant, le but n'est pas d'être le premier sorti, le diamant se trouve bien planqué dans le labyrinthe. Les concurrents sont séparés l'un de l'autre pour commencer. Il y a aussi quelques robots de ma fabrication, indestructibles, pour pimenter le jeu.

- Trop facile, je le tuerai avant qu'il ne me voie.
- Pff, il a fallu que ça tombe sur une épreuve de chance et réflexion plutôt qu'un combat simple...
- Le haut de la pièce n'a pas de murs, ce qui fait que vous entendrez votre adversaire parler.
- Wind detection.

Un vent léger parcourt le labyrinthe.

- Je t'ai trouvé Wise, tu vas mourir!
- Viens te battre, on verra qui mourra. Hé, c'est...

Wise a le réflexe de parer, trois couteaux se dirigent droit vers lui.

- Pas besoin d'être près de toi, ni de te voir, pour t'attaquer : mes armes de prédilection sont celles à lancer, elles suivent mes courants d'air et perforent leur cible, où qu'elle soit.
- Putain! Mais c'est pas un combat ça!!!
- Flèches.

Une rafale de flèches foncent sur Wise, mais trop pour qu'il ne puisse parer, même avec deux épées.

- Arrête ça!
- Pour l'instant, tu seras assez occupé par ce qui arrive, moi je cherche le diamant.
- Ce qui arrive?

L'un de mes robots tourne dans sa direction.

- Je suis fier de ces robots, mes chefs-d'œuvres : indestructibles, ils détectent toute trace de vie et utilisent plus d'une cinquantaine de moyens de tuer.
- Enfin, je vais pouvoir détruire.

Wise ne bouge plus, le robot lance des missiles autour de lui... ben oui, vu qu'en général, ils bougent partout, j'ai pas cherché à faire un robot qui tire là où personne ne reste... Il prit ses épées et... trancha mon robot en une fraction de seconde... quoi ?!

- Que... que... quoi? Comment il a fait ça? Ces robots ont un alliage constitué principalement de diamant!
- Bien, il ne me reste plus qu'à suivre ce courant d'air.

Il ce précipite à contre courant, en dégageant d'un coup d'épée tous les couteaux, flèches et autres trucs pointus.

- Je fais faire quelques détours, tu n'arriveras jamais à me trouver en suivant le vent.
- D'accord, alors je vais devoir utiliser mes vraies techniques? Reverse Hurricane!

Il croise ses bras, se concentre alors qu'il se fait attaquer par une rafale de couteaux, et frappe une coup dans le vide en face de lui, ses lames à la verticale. La puissance du coup à dévié l'air et l'a fait se retourner. Il poursuit en alternant les coups tout en courant. Tous les objets lancés par Maroshiro se retournent contre lui.

- Alors, moi aussi j'augmente mes attaques. Un petit cadeau du maitre des explosifs, dynamites et grenades.
- Gre... nades? Je vois pas en quoi ce fruit peut faire de mal...
- Ce n'est pas le fruit.

Il lâche une demi-douzaine de grenades dégoupillées et elles suivent le courant. Elles explosent à peine arrivées devant Wise.

- Qu'est-ce que c'est?
- Des explosifs, un humain normal serait mort.
- Pff, je voulais garder les dynamites pour un autre match, mais bon, je vais t'achever avec.

Une vingtaine de dynamites se dirigent sur lui, mais il n'a pas l'air d'être inquiété.

- Le point faible de la dynamite, c'est qu'elle a une mèche, il me suffit de la couper pour éviter que... IL Y A PLUS DE MECHE!!

L'explosion a détruit les murs du labyrinthe, mais Wise continue de se relever.

- Hé, l'arbitre! T'as bien dit qu'il n'y avait aucune règle sur ce combat?
- Dans le combat, aucune, il y en a juste sur comment sortir de la pièce, mais si tu arrives à la contourner, tu ne seras pas pénalisées.
- D'accord, on y va alors. Hum...

Il ce concentre.

- Tu crois que je vais te laisser te concentrer? Et ces couteaux alors?
- ...

Les couteaux se dirigent vers Wise, il ne bouge pas, en pleine concentration.

- Pourquoi il ne bouge pas?

Certains couteaux passèrent à côté de lui, deux se plantèrent dans son ventre, mais le reste se contenta de ricocher contre lui, comme s'il était en... diamant.

- Ta technique n'est pas parfaite, mais c'était bien tenté.
- Hurricane cyclone attack!

Il donne un coup circulaire autour de lui, tout à été tranché : murs, robots et même Maroshiro. Il est découpé en deux parts, je pense pas qu'il survive.

- J'aime pas les combats indirects...
- Bon, je te laisse. Et au fait : bonne chance pour trouver le diamant dans tous ces débrits.
- ... ! MEEEEEEEEEEERDE!

Il en aura pour un moment. Match du diamant, victoire de Wise, la tempête de diamant.


Dernière édition par Miwaku le Ven 13 Juin - 0:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Mer 11 Juin - 1:08

Chapitre 33 : Tay

Pendant que Wise est entrain de fouiller les gravats (et je pense qu'il n'est pas prêt d'avoir fini), petit retour dans le temps pour le match suivant : l'améthiste : Dranak l'alcoolique Vs Arandil la... euh... gamine? Je sais même pas qui elle est, c'est elle qui m'a demandé de faire partie de l'équipe de Miwaku... Le match se déroule dans la cave... a vin. Darnak ne voulait pas en sortir on a pas eu le choix, il s'est assis là et ne bouge plus, sauf pour boire.

- On peut y aller?
- HIC... ouais, si tu veux.

Plusieurs minutes s'écoulent...

* T'y vas!?
- Bah, si tu veux pas te dépêcher, moi j'ai tout mon temps : vins, bière, y a tout question alcools ici.
- Je n'attaque pas en première, je suis gentille moi.
- Alors, on peut discuter. Pourquoi tu veux la pierre?
- C'est une pierre très recherchée pour la magie. * Et toi?!
- Hips, elle protège de l'ivresse... non pas que j'aime pas être bourré, mais j'en ai marre de faire des comas éthyliques.
- Pourquoi tu ne bois pas moins alors? * Et c'est pas une raison valable pour prendre cette gemme! Elle est à moi!
- On démarre vraiment alors?

Il essaye de se lever, mais étant complètement bourré, il lui faut trois essais.

- Wow, ça tourne...
- Je dois vraiment combattre cette... chose?
- Sauf si tu trouves l'améthyste avant, elle est bien cachée ici aussi.
- Je vais chercher, il a pas l'air assez en état pour pouvoir m'en empêcher.
- Co... comm... comment-ça pas en état?

Il s'agite un peu trop et perd l'équilibre.

- C'est vrai que... bah, ça ira mieux après une petite bière!
- Petite pierre où es-tu? * Alors t'es où?!
- C'est pas comme si elle allait te répondre...
- Si, les cailloux savent parler... ils me parlent quand je suis jeté hors de la taverne le matin!
- C'est ça, bien sûr...
- Mais ze je neup as le taisser gnaker! Hups... Je ne peux pas te laisser gagner.

Darnak se remet debout et court vers Arandil... même si on dirait qu'il s'est penché en avant et qu'il essayer de reprendre son équilibre.

- Hu?

Il lui décroche un coup de poing.

- M... mais! * Tu me cherches ou quoi?

Elle s'éloigne de lui et fait apparaitre un bâton, on dirait qu'elle utilise... la magie! Elle était sensée être oubliée.

- Et, oui, je suis une des dernières à utiliser la magie, depuis qu'elle a été surclassée par les perles de cet imbécile de Saveb. Oui, oui, je lis bien dans tes pensées Tay.

Elle tape son bâton à terre et fait apparaitre un pentagramme.

- Magie blanche : boost.
- Technique de boost des capacités.
- Hic... chaaarge.
- Magie noire : boules de feu!

Les boules de feu se dirigent vers Darnak, mais il les évite parfaitement et refrappe Arandil.

- La technique de l'alcoolique : il arrive à éviter les attaques grâce aux mouvements aléatoires produits par l'alcool.
* Magie rouge : glaciation!
- Même technique que la perle des illusions, mais ça ne marchera pas avec lui!

Toute la pièce gèle tout à coup, mais rien de plus ne se passe : je ne crois pas à ça, Arandil non plus, et Darnak ne distingue déjà plus la réalité...

- Tiens, c'est marrant : j'avais pas remarqué cette bouteille géante?
- C'est ce qu'on appelle une poutre.
- Connais pas? Nouvelle marque?
- C'est un morceau de bois qui soutient le plafond...
* Il faut que j'arrive à maitriser cette magie pourpre! Magie pourpre : invocation de golem!
- ...
- Hyaaa!

Nouvelle charge de Darnak, il coince Arandil dans le coin de la pièce et la roue de coups.

- Je ne sais pas à lire dans sa tête pour savoir ce qu'il va faire, pourquoi?
- Je crois que lui non plus...

C'est une mage : très sensible à la douleur physique. Elle n'a pas de dague?

* Dégage de là crétin!

Elle le frappe avec tellement de puissance qu'il est éjecté, étonnant pour un corps aussi frêle.

- Toute sa technique repose sur le fait d'être bourré? Magie blanche : esuna!

Sortilège de soin de statut : n'importe quelle contrainte physique, normale ou magique, tel le fait d'être saoul, est soigné.

- Hum... tiens, c'est étrange... d'habitude, je me réveille dans la boue, à côté d'une taverne ou dans un hôpital, mais là, dans une cave à vin...
- Tu es gentil maintenant?
- Qui es-tu? La propriétaire de cette cave? Bon, je part... Comment je sors?
- Aides-moi à trouver une petite pierre mauve, je te ferai sortir après.
- Bien mademoiselle.

Après qu'il ait cherché un peu (et Arandil se contente de le regarder), il trouve la pierre et la lui donne. Ils sortirent tous les deux sans discuter, mais Darnak emporta quelques dizaines de bouteilles de bière. Victoire de Arandil, mais je sens qu'on reverra ce Darnak...


Dernière édition par Miwaku le Ven 13 Juin - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Ven 13 Juin - 0:22

Chapitre 34 : Tay

La manche du rubis opposera Miwaku à Damii, le feu contre le portail. Nous sommes dans le grenier, totalement vide... c'est plus vraiment digne de s'appeler ainsi, mais bon.

- Tu es le célèbre Miwaku, Bratak m'a demandé de te supprimer, à moins que tu nous rejoignes. Pas envie?
- Devine?
- Je vais alors te téléporter dans un endroit aléatoire, pour être sûr d'être débarrassés de toi, mais ne t'en fais pas, je le garderai en mémoire, au cas où...
- Il y a un moyen de gagner sans combattre?
- Attrapes le rubis et sors, il restera alors ici tant que personne ne viendra ouvrir.
- Peur de ne pas être à la hauteur?
- J'ai pas envie de blesser inutilement.
- Random portal!

Un rayon bleu fluorescent fonce vers Miwaku, il l'évite de peu.

- Tu n'es pas assez rapide : Random portal!
- Reactors.

Des flammes lui sortent des mains, pointées vers l'arrière, et il est projeté vers l'avant. Ils continuèrent ainsi une dizaine de minutes, jusqu'à ce que Miwaku trouve le rubis.

- Je l'ai, je vais pouvoir sortir et...
- Random portal!

Miwaku a été touché, il disparait tout à coup.

- Voilà, j'ai accomplis ma mission.
- Tu oublies que cette arène a été faite pour qu'on ne sache pas voyager librement, même avec une perle. Or, tu n'as pas le rubis, tu vas devoir attendre que quelqu'un vienne t'ouvrir.

Match du rubis, le vainqueur est Miwaku, ou Damii, c'est selon...
Sans plus attendre, voici le match du lapis-lazuli : Arka l'amie des ombres Vs Aden le dragueur. Ceci se déroule dans une chambre.

- Salut beauté, t'es un peu jeune pour moi, mais si tu veux m'embrasser, je ne dirai pas non.
- ...

Le technique de combat d'Aden n'est utile que contre des femmes, même si certaines ne sont pas sensibles. Les deux avantages sont soit la fille tombe sous son charme, et tout est finit pour elle, soit elle résiste et là commence la guerre des nerfs, mais Aden a une volonté à toute épreuve.

- Un petit bisou, non?
- Petit monstre?

Le monstre avance en face de l'adversaire et le regarde droit dans les yeux.

- Il est mignon, c'est un cadeau pour moi?

Le petit monstre cracha des flammes de plusieurs mètres d'envergure.

- Ne crois pas que ça soit terminé. Attends que j'aie trouvé le lapis-lazuli, tu verras ce que tu voudras après...
- Hun?
- Le lapis-lazuli est réputé être un très efficace aphrodisiaque...

Tout à coup Arka a l'air énervée, la pièce s'assombrit brutalement et d'autres monstres apparaissent, mais ils ont une taille bien plus imposante.

- Adieu!

Tous les monstres se jettent sur Aden, qui ne peut plus rien faire. Pendant ce temps, Arka cherche la pierre.

- Ahh, aides moi, s'il te plait gamine. Pitié épargnes moi!!!
- ... Non, pourquoi?
- Personne ne voudra jamais de toi si tu es méchante et antisociale comme ça!

Il a heurté le point sensible chez Arka, elle s'arrête soudain et semble réfléchir. Elle a l'air triste et soupire. Les monstres ont stoppé leurs attaques.

- Tant pis...

Et les coups reprennent.

- Attends, attends, si je t'apprenais comment plaire à celui que tu aimes? Tu me laisserai en vie?

Elle partit s'asseoir sur le lit.

- D'accord...

Les monstres disparaissent. Au moment où Arka pose sa tête sur l'oreiller, elle sent la pierre à l'intérieur et la prend, sans le montrer à Aden.

- Bien, alors, pour commencer, le plus important : ton sourire.
- J'ai pas envie...
- Une fille est toujours plus belle avec un sourire, tu n'a jamais envie?
- Ensuite?
- Bon, bon, ensuite j'espère que tu n'attaques pas tout ceux qui te parlent comme j'ai fais tantôt...
- ...
- Habilles toi aussi avec un peu plus de couleurs, tout en noir comme tu es, ça ne donne pas envie d'être avec toi.
- Après?
- Et bien, je ne te connais pas assez pour te conseiller plus... j'espérai que tu tombes soudainement amoureuse de moi...
- Vous pouvez l'achever.

Elle sort de la pièce pendant que les monstres se replongent dans leur boulot. Une fois sortie depuis un moment, les monstres redeviennent une ombre au sol et elle retourne par la porte restée entrouverte.

- Je vais pouvoir sortir...

Après être passé par l'ouverture de la porte, petit monstre referme la porte.

- Nonnn...
- T'as de la chance d'être en vie, je te conseille de te reposer un peu...

Victoire d'Arka, n'ayant peur de rien, comme le permet le lapis-lazuli.


Dernière édition par Miwaku le Dim 15 Juin - 3:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Dim 15 Juin - 1:37

Chapitre 35 : Tay

La manche pour la malachite oppose Nangelle à Stalaany. Elles maitrisent respectivement les illusions et le poison. Nous sommes dans la cuisine du donjon, tout ce qui s'y trouve peut servir au combat.

- Si ça ne te fais rien, j'aimerai ne pas trainer.
- Pressée de mourir? Ou alors c'est une demande pour que je t'achèves sans souffrances?
- Ni l'une ni l'autre.
- Tant mieux, car je préfères torturer qu'achever rapidement.

Stalaany s'empare d'un set de couteaux.

- Poisoning. Si l'une des lames te coupe, tu seras certaine de mourir, alors fait gaffe.

Elle se met à lancer les couteaux vers Nangelle, celle-ci renverse la table et se réfugie derrière, ensuite, un immense tentacule en sort et plonge vers Stalaany, qui se fait attraper et ligoter.

- Qu'est-ce que tu fais? Tu maitrises quoi là? Les tentacules, c'est le pouvoir de Jioof.
- Tu as raison, je ne maitrise pas les tentacules, je maitrise tout à la fois grâce aux illusions.
- Illusions? Alors c'était toi, qui refusait de rejoindre Moni?
- Ils ont longtemps essayé, mais ont fini par abandonner un jour. Je suis trop forte pour eux.
- Ha, laisses moi rire, si ils ont abandonné, c'est car tu as un énorme point faible : il faut croire à tes illusions pour être affectés.
- Alors pourquoi tu restes comme ça? Trop dur pour toi de ne pas y croire?
- Je préfère utiliser mes propres moyens.

Pendant qu'elle discutait, elle a réussi à détruire une zone du tentacule et ça lui permet de se libérer.

- Le poison est une substance provoquant des blessures, des maladies ou la mort d'organismes par réaction chimique, ton tentacule était vivant, il peut donc être empoisonné.
- Comment peux tu dévoiler les secrets d'un combattant?
- Simple, j'ai fais une étude sur vous avant de vous faire venir ici...
- J'ai pas demandé comment tu les connaissais, mais comment tu osais les dévoiler.
- Le public à payé pour assister aux matchs, ils ont le droit aux explications.
- Fire ball!

La boule de feu rate Stalaany de plus d'un mètre.

- Sors au moins de derrière ta table pour tirer, ça servira à quelque chose. Je n'ai plus de couteaux de toute façon.

Nangelle se redresse et lançe plusieurs boules de feu, mais Stalaany avait mentit et lui lance un autre couteau empoisonné, il lui frôle le visage et fait une minuscule entaille au visage de Nangelle.

- Et voilà, tu as perdu, tu ne tarderas pas à mourir.
- On parie? Healing potion.

Une fiole de potion verte apparait dans sa main, et elle le boit d'un trait.

- Je suis capable de créer n'importe quoi grâce à mes illusions, tu n'as aucune chance grâce à tes poisons. Sauf peut-être un poison instantan... euh...
- Quelle bonne idée, je savais que tu souhaitais mourir rapidement.

Elle empoigne une botte de carottes et les empoisonnes, pour ensuite les lancer vers Nangelle.

- Shield!

Un bouclier apparait sur son bras gauche, mais lorsqu'une carotte s'écrase contre, elle libère une flaque d'acide qui détruit le bouclier.

- D'accord, va pour les grands moyens alors : Ice Age!

Toute la pi!ce se met à geler, mais, tout comme moi, Stalaany ne semble pas affectée par le gel.

- Il suffit de ne pas y croire, tu n'as aucune chance.
- Hun hun, moi, j'y crois, donc la glace existe et t'empêches de prendre de nouvelles armes.

Soudain, Nangelle tombe à genoux.

- Ton anti-poison n'a pas fonctionné comme il le devait, certainement à cause du froid.
- Tu devrais arrêter ton illusion.
- Pour que tu puisses te réarmer, non, ça ira.

Elle tente désespérément de se redresser, mais elle tombe face contre terre, l'illusion disparait faute de concentration. Profitant de cet instant de faiblesse, Stalaany s'approche d'elle et son index dans la bouche de Nangelle.

- Poison inject! Là, tu ne pourras plus y échapper. Cherchons cette malachite maintenant.
- Elle te sera utile, c'est une pierre empoisonnée.
- Hé hé, merci.
- De rien, petite tête. Match de la malachite, victoire de Stalaany.


Dernière édition par Miwaku le Mer 2 Juil - 0:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Ven 4 Juil - 1:27

Chapitre 36 : Tay

C'est au tour de l'émeraude, pierre thaumaturge, le match promet d'être ennuyant car s'affrontent les médecins de chaque équipe : Orina et Soupir, les soins et les maladies. Ils n'ont aucun don pour le combat dans leur état actuel et doivent passer sous le contrôle de leur perle pour attaquer, mais ils ne le savent pas. Nous sommes dans une autre chambre.

- Je vous préviens déjà, vous êtes tous les deux à égalité au niveau puissance.
- Alors, toi non plus tu ne combats pas? Moi, je ne sais que soigner...
- Je peux guérir n'importe quoi : maladies et blessures, physiques ou mentales, mais pas combattre.
- Je vous conseille juste de chercher l'émeraude, le gagnant pourra retourner avec son groupe.

Ils se mettent à chercher l'émeraude, et c'est Orina qui la trouve en premier.

- Oui, je l'ai trouvée, je te laisses là, sans rancune?
- Je ne pense pas que tu puisses partir...

Soupir avait pris un pot de chambre et l'abat sur le crâne d'Orina, elle tombe à terre et Soupir sort avec l'émeraude.
Nous allons donc voir le dernier duel de la première partie du tournoi : l'obsidienne, utilisée pour les armes puissantes, ce sera donc Tachi contre le maitre des explosifs, Clione. Nous sommes dans la dernière chambre.

- Je n'ai perdu qu'un seul match, et c'était contre Miwaku, je ne vais pas laisser ça se reproduire.
- Et moi, j'en ai perdu aucun, et je compte pas commencer avec un nullard sans perle.

Vexé, Tachi charge directement son adversaire avec ses tonfas, mais une grosse explosion se produit là où Clione se trouve.

- Il a disparu?
- Pas du tout.

Les résidus de l'explosion se rassemblent et reforment Clione.

- Je ne suis pas un simple mortel, ce corps est sous mon contrôle.
- Clione est possédé par sa perle, ce qui lui permet de détruire et reformer son corps au gré de son pouvoir.
- Quoi? Qu'est-ce que je dois faire?.... je sais : Vade Retro!

Tachi se met à exorciser Clione, mais ça ne sert à rien...

- Je suis pas un mauvais esprit, je suis à moitié Clione et le démon des explosions. Je vais m'amuser avec toi...

Clione fait apparaitre des avions en papier, et les lance dans la direction de Tachi qui, sans réfléchir, s'empresse de foncer dessus avec ses tonfas. A peine touché le premier avion, il explose et expulse Tachi contre le mur, les autres partent s'écraser et exploser sur lui.

- Je ne perdrai pas!

Il se relève, cours vers Clione en esquivant les avions et donne un coup de tonfa à l'arrière de son crâne, mais au lieu de le faire tomber, il explose, Tachi est projeté au plafond et retombe face contre terre. Il relève la tête et ne voit plus Clione.

- J'ai... gagné?

Je préfère ne rien dire...
Il se redresse et retombe, il décide de ramper à la recherche de l'obsidienne, c'est grâce à ça qu'il remarque qu'elle est sous une armoire. A peine l'a-t-il prise que Clione se reforme.

- Merci de l'avoir trouvée pour moi, je ne m'abaisserai pas à chercher.

Il saute sur le dos de Tachi et essaye de lui prendre la pierre. Vu qu'il ne la lâche pas, Clione se met à sauter et à chaque saut, une explosion.

- Je ne tiendrai plus longtemps.
- Mais je ne te laisserais pas t'échapper.
- Je sais qu'il n'y a pas d'autre moyen.
- Dis moi, ça va encore durer longtemps?
- Je ne penses pas comme ça.
- Je ne compterai pas sur d'autres...
- Je ferme les yeux et ressent la douleur.
- Je vois ce qu'il me reste à faire.

Clione dégage Tachi d'un coup de pied explosif et il est éjecté vers le lit, qui est détruit par le choc. Pour être certain de l'avoir achevé, Clione produit une gigantesque explosion, il ne reste plus rien à cet endroit.

- Et voilà, j'ai gagné.

- Je vais proclamer les résultats de la première manche :
Saphire : Anard Vs Inster, victoire d'Inster
Jade et pierre de lune : Azusa et Armi Vs Ju Lee et Ian, victoire d'Armi
Diamant : Wise Vs Maroshiro, victoire de Wise
Améthyste : Arandil Vs Dranak, victoire d'Arandil
Rubis : Miwaku Vs Damii, victoire de Damii
Lapis-lazuli : Arka Vs Aden, Victoire d'Arka
Malachite : Nangelle Vs Stalaany, victoire de Stalaany
Emeraude : Orina Vs Soupir, victoire de Soupir
Obsidienne : Tachi Vs Clione, victoire de Clione
Ne sont plus en jeu : Maroshiro (mort), Miwaku (hors de cet espace-temps), Nangelle (morte sous peu) et Tachi (mort).
C'est parti pour la suite, les combats non définis, et nous retournons dans un écoulement de temps normal.

- Qui a décrété ma mort?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Dim 31 Aoû - 3:23

Chapitre 37 : Miwaku

Miwaku a passé ses quinze premières années dans un taudis. Son père qui l'a élevé seul était un homme taciturne. Lorsqu'il rentrait de son travail à la mine, il allait dans sa chambre et buvait de l'alcool pas cher jusqu'au sommeil. Miwaku dormait sur le lit à côté maison père ne lui avait quasiment jamais adressé la parole, c'est pour cette raison que jusqu'à ses neufs ans, Miwaku ne parlait pas correctement. Une fois son père revenu du boulot, Miwaku ne pouvait quitter son lit que pour aller aux toilettes, derrière leur cabane. Il n'avait le droit que de sortir une demi-heure par jour, avant 20h, et durant cette demi-heure, les gens le fuyaient, sans qu’il ne sache pourquoi.
La seule chose que son père lui disait, c'était "ne gène pas les personnes!". Il arrivait à Miwaku de faire des bêtises, comme tout enfant, mais il respectait toujours ce principe et considérait cette phrase, seul don de son père, comme son trésor. Son père était pour lui l'égal d'un Dieu, car c'était la seule personne qu'il connaissait un tant soi peu, et quelque soit le traitement reçu, il restait attaché à son père et continuait à croire qu'il était utile. Il avait deux raisons d'y croire : à l'âge de cinq ans, il eu une forte fièvre et faillit mourir, ce jour là, son père avait veillé toute la nuit en prenant soin de lui ; la deuxième raison est que son père ne lui a jamais demandé de partir, jamais. Ces deux choses faisaient toute la joie du garçon.
Le jour de son quinzième anniversaire, il reçut la visite d'un homme encapuchonné, il était venu l'emmener on-ne-sait-où. L'homme le força à l'accompagner, et c'est en sortant de chez lui qu'il rencontra l'un de ses voisins et lui parla de ses craintes.

- La seule raison pour laquelle il ne t'a pas demandé de partir, était pour te vendre au roi. Et ce jour là, quand tu as été malade, c'est le vieux d'en face qui a veillé sur toi, ton père buvait comme un trou dans sa chambre. Et ils se sont engueulés en pleine nuit, le vieux lui a demandé ce qu'il ferait si tu mourais, et ton père à répondu "Rien, ça m'est égal qu'il meure."

Pris par la colère, il frappa le voisin et le tua, ce qui réjouit l'homme au capuchon, mais il ne put résister à cet homme et fit emmené de force. Trainé dans la poussière, face contre terre, il tourna la tête et vit un homme passer à côté d'eux, il reconnut son père, il croisa son regard, mais il passa son chemin sans le moindre intérêt.
C'est à cet instant qu'il comprit tout : l'univers, n'a rien à faire de moi... pour mon père, que je sois vivant ou mort, c'est la même chose, il s'en fiche. Je lui ai rapporté un peu d'argent, mais maintenant, il a la paix. "Ne gènes pas les personnes", cette phrase n'était pas pour mon bien être, mais celui de mon père... les personnes, c'était mon père... ou plutôt, les humains... ne dérange pas les humains... je ne suis pas humain...
Pris d'une soudaine force, il se redressa, ramassa une grosse pierre proche de lui et frappa son père, et continua une fois qu'il fut tombé, et continua sans se demander s'il était mort, et continua même après lui avoir explosé le crâne.

- Tu me plais petit. Je vais même te raconter ton passé : Connais-tu le village Miwaku ? Oui, comme toi…

Pendant le voyage jusqu’au château, qui dura des jours, il entendit une histoire étrange. Le village de Miwaku vivait paisiblement, non loin du village où il avait vécu. Ce village fut détruit en quelques heures. Une nuit, une femme seule et enceinte était accompagnée d’une de ses amies pour son accouchement, mais il ne se déroula pas comme prévu : au lieu de sortir par la voie naturelle, une sorte de rayon lumineux déchira le ventre de sa mère, et tous les organes de cette zone furent retrouvés calcinés. Le bébé sortit alors de lui-même du ventre de sa mère, et tomba sur le sol. Figé durant un moment, il se transforma alors. Des cornes lui sortirent du crâne, son corps s’agrandit… les cornes se séparait en poussant et le bébé devint une créature semblable à un cerf. Le bébé, ou le cerf, sorti dans le village, précédé par la femme ayant assisté à sa naissance qui partit en hurlant ce qu’il s’était passé. Les chasseurs du village se mirent à essayer de le tuer avec leurs arcs, mais même les flèches empoisonnées ne lui faisaient rien. C’est alors que les guerriers du village sortirent pour le combattre, mais le cerf se défendit, puis il commença à utiliser des techniques magiques, les éléments, la télékinésie et d’autres choses. Il tenta de s’enfuir du village, mais on essayait de le contenir, les guerriers autours de lui. Il finit par devenir fou, et le carnage commença : il utilisa une technique de clonage, et une centaine d’autres lui se mirent à dévaster le village, complètement cinglés, et tuèrent tous ceux sur leur chemin. La peur régnait et tous tentèrent de fuir à leur tour, mais les cerfs les en empêchèrent, par vengeance ou par folie.
Une femme sortit de chez elle, elle venait elle aussi d’accoucher et avait le nourrisson sous son bras, tandis que son mari prenait le plus jeune enfant et les trois autres fuyaient. Cinq des cerfs tuèrent la famille, mais le nouveau-né tomba sur le sol. Les cerfs s’arrêtèrent, regardèrent cette fille sur le sol, pleurant. Quatre d’entre eux, se jetèrent dessus, mais avant qu’ils n’aient eu le temps de la toucher, ils disparurent, ainsi que tous les autres. Restait celui qui continuait à la regarder. Les villageois avaient presque tous fui, laissant cette fille abandonnée. Seul l’un d’entre eux restait pour tuer le monstre. Il prit une lance et voulut le transpercer, mais au lieu de ça, il tua la fille. D’un coup de corne, il fut tué par le cerf, qui ensuite se pencha sur le nourrisson, fit disparaitre la lance, et fit revivre la fille. A ce moment là, le cerf tomba, et redevint un bébé.
Au cours de la nuit, un pillard arriva dans le village, il ne trouva rien à part les deux bébés. Il les emmena. Il savait qu’il pourrait facilement les vendre au château, ce qu’il fit de la fille dès qu’il fut rentré. Il gardait le garçon, car il savait qu’il rapportera plus plus vieux. Il partit s’installer dans un village proche avec l’argent reçu.
Quelques jours plus tard, il eut vent de ce qui s’était passé cette nuit là au village, et que deux bébés étaient restés là. Il sut donc que celui qu’il détenait était le monstre. Un homme du château, était venu le voir, pour racheter l’enfant, mais à une condition : qu’il l’élève durant quelques années (c’était au cas où il redeviendrait dangereux).

- Cet homme tu le connais, c’était ton père…

Ils étaient arrivés au château, où Miwaku subit des tortures durant une année entière, avant de se faire réveiller un jour par un maitre de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Lun 8 Sep - 3:38

Chapitre 38 : Tay


Restants :
Anard (KO); Azusa et Armi; Wise (fouilles); Arandil; Arka; Orina (KO); Tachi (???)
Inster; Ju Lee et Ian (KOs); Dranak (sobre); Damii (bloqué); Aden (repos); Stalaany; Soupir; Clione






La voix de Tachi vient des décombres fumantes du lit.

- Tu ne me tueras pas si facilement. Maintenant, ma technique secrète.

Tachi sort des gravats et se dirige vers Clione en courant, tonfas prêts à l'attaque.

- Tu ne m'auras pas avec ça.

Clione se protège le visage en croisant les bras, mais Tachi donne un coup juste sous la main qui tiens la pierre. Sous le choc, une explosion se produit et Clione lâche la gemme, qui fut récupérée par Tachi.

- Maintenant : la suite.

Tachi s'enfuit en courant par la porte, Clione le suit, mais il n'a pas eu le temps de voir par où il est parti.


De leurs côtés, les autres concurrents vainqueurs sortent de leurs zones de combat respectives, tandis que les perdants survivants s'occupent comme ils peuvent. Stalaany tombe sur Azusa et Armi qui entrent dans l'entrepôt et les suit. Il est plein de nourriture et stocks de produits ménagers. Un peu fatiguée par son combat, elle décide d'attendre proche de la porte pour tenter une embuscade.
Orina se réveille seule dans la chambre, la porte est restée grande ouverte, Soupir n'a pas du se soucier de la fermer, et elle en profite pour en sortir. Cherchant après de l'aide, elle ouvre la porte de la chambre voisine et tombe sur Aden, entrain de s'emmerder, couché sur le lit.

- Ah, si au moins j'avais une jeune et jolie fille avec qui passer le temps...

Il se redresse et voit Orina.

- Bonjour, belle demoiselle, qui êtes vous?
- Ehm... non, rien, désolée, je part...

Orina est toute gênée par le compliment et tente de sortir, mais Aden ferme la porte avant qu'elle ne sorte.

- Mais, on ne peut plus sortir maintenant... il faut la pierre ou...
- Ce n'est pas grave, je t'ai toi pour m'occuper...


Arka de son côté est entrée dans la salle de bain. Petit monstre fait le tour de la pièce.

- Alors?

L'ombre répond d'un "non" de la tête. Par curiosité, Arka ouvre l'un des robinets de la baignoire, mais rien n'en sort, idem pour les autres, ainsi que pour l'évier.

- Je le savais. Nous ne sommes plus dans notre monde.

Bien deviné. Elle fait alors demi-tour, et juste au moment où elle franchit la porte, un cri.

- KYAAAAAAA!

Silence...

- AHHHHHHH!

Le cri vient de la chambre qu'elle vient de quitter. En y rentrant, elle découvre Aden face contre terre, plus pale qu'un mort, et Orina. Orina s'enfuit avant qu'Arka ait pu faire quoi que ce soit... Arka va jeter un œil à Aden, mais celui-ci est mort, comme s'il avait été vidé de toute son énergie...


Dans le hall du rez, Dranak et Arandil sortent de la cave.

- Ca ira?
- Je pense que oui.
- Dranak, t'es encore sobre? Tu sais pourtant que t'es bon a rien dans cet état...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Jeu 11 Sep - 2:52

Chapitre 39 : Tay


Restants :
Anard (KO); Azusa et Armi; Wise (fouilles); Arandil; Arka; Orina (???); Tachi
Inster; Ju Lee et Ian (KOs); Dranak (sobre); Damii (bloqué); Stalaany; Soupir; Clione





- Allez, bois quelque chose, Dra.
- Juste une pour te faire plaisir, alors.

Dranak sort alors une bouteille de vin de sa poche et la boit, immédiatement suivie d'une de tequila, une de pastis et une autre de whisky. Pendant ce temps, Inster rentre dans une pièce au hasard, tentant de fuir.

- Cocktail TPW, ton favori n'est-ce pas?
- Egcsxsssxcellent, tu devrais essayer.
- Plus tard, plus tard, tu as eu la pierre?
- Et m-hic, c'est cette gamine qui l'a.
- On va la rattraper, elle est dans cette salle.

Ils entrent alors dans la pièce.

- Arf, j'ai encore trop bu, je vois les murs pas droit, couchés.
- Non, ils le sont vraiment. Qu'est-ce qui s'est passé ici? Qui combattait?
- C'était un labyrinthe, et c'était le lieu où Maroshiro et Wise combattait, ce dernier à tout détruit.
- Tout en finesse, comme d'hab. A qui le tour?
- Un bretteur, vas-y Dra, moi, je cherche la fille.

Dranak fonce droit sur Wise qui le repousse assez vite, tandis que Inster explore l'immensité de la pièce.

- Sans arme, tu n'iras pas loin.
- J'en ai une : regarde la belle épée.
- Et regarde les mie... eh, c'est mon épée que t'as là!
- Et comment tu peux dire ça : elle est à moi...
- Un, j'ai deux fourreaux, dont un vide, deux, tu n'en as aucun et trois, tu ne sais même pas que pour utiliser une épée, il ne faut pas la tenir par la lame.
- Il me semblait bien que ça faisait mal...
- Ne t'inquiètes pas, c'est un boulet de première qualité. Besoin d'aide?
- Fiche le camp, cherches plutôt mon caillou dans ces gravats.
* ON PARLE PAS COMME CA A UNE DEMOISELLE!

Wise tombe à la renverse de surprise.

- Désolé...
* Tais toi!
- Mais...
* La ferme!
- ...
- T'es mieux comme ça.
- Eh, la gamine, donne moi la pierre de Dranak!
- Hihi, j'ai vraiment l'air d'une gamine... c'est gentil, merci, à mon age, on aime ce genre de compliments, mais je ne peux pas te la donner, désolée...
- A ton age... t'as quel age?
* On ne demande pas son age à une femme. Magie noire : boule de feu!

Elle percuta Wise de plein fouet.

- Cette fois, c'est fini.

Il court dans la direction d'Arandil, mais elle a le temps de se protéger avec un sort.

* Magie noire : poison! Maintenant, tu m'obéis ou alors, tu crèveras vite.
- Eh, et nous?
- Attends, on aura plus simple quand ils se seront entre-tués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Mar 16 Sep - 2:38

Chapitre 40 : Miwaku


- Uh... eh...

Ma tête est lourde, mes paupières aussi, qu'est-ce qui c'est passé, j'ai l'impression d'avoir rêvé de ma vie antérieure. Avant ça... j'étais... avec des amis... qui? ... je sais plus... bon, j'ouvre les yeux. Je vois une forêt.

- Où suis-je?
- Yo!

Un mec étrange est assis à côté de moi... Je ne le connais pas... c'était un de mes amis?

- Salut.
- Si tu ne te réveillais pas vite, je t'aurais volé tout ce que tu avais et je serai parti.
- Qui es-tu?
- Un homme.
- J'ai bien vu que tu étais un homme, je voulais ton nom.
- C'est que, tous les hommes sont censés se connaitre...
- Alors, tu me connais?
- Non.

Okay, je suis tombé sur un boulet.

- Je m'appelle Miwaku, et pourquoi dis tu que tous les hommes se connaissent?
- Ben, c'est car on combat ensemble.
- Si tout le monde combat ensemble, on combat qui?
- Les femmes.
- Pourquoi?
- Chais pas.
- Tu ne connais pas grand chose.
- Toi non plus.
- Je sais, mais j'ai des trous de mémoire.

J'essaye de me relever, mais la douleur me fait retomber.

- Ca va?
- Non, j'ai mal partout.
- Oh.

En forçant, j'arrive finalement à me relever.

- Où on est?
- Euh...

Ce rêve m'a tellement remplis de souvenirs que je ne me rapelle plus grand chose de après mon réveil au château, juste avant mon test.

- Le château de Moni, il est loin?
- Château? Qui c'est Moni?
- Le roi...
- Il n'y a pas de roi... le chef ici, c'est Dablo.
- On est bien dans Miryou?
- On est à l'intérieur de quelqu'un?
- Non, le pays...

Aurais-je voyagé si loin...

- Bon, je m'en vais... alors, je vais... par là.

Je me dirige vers une destination au hasard, et l'autre me suis, sans rien dire, collé à moi.
Au bout d'une heure de marche, il commence à m'énerver à rester collé.

- Tu veux bien t'écarter un peu de moi.
- Je peux? On m'a toujours dit de rester à côté de quelqu'un.
- Fais ce que tu veux, mais ne me colles plus alors.

A ce moment, il se met à courir partout : après un oiseau, pour regarder un caillou ou tourner en rond autour de moi... qu'il est lourd.
A force de marcher, nous arrivons à une sorte de campement, j'accélère le pas, mais je me fais assommer au détour d'un arbre...

Dans ce semi-sommeil, mes idées reprennent un peu leur place dans ma tête, je me souviens être devenu un déserteur au château, avec deux filles, dont l'une évanouie et nue sur mes épaules... j'ai peur de ce que j'aurais pu lui faire... et aussi, un homme en face de moi, me lançant des rayons qui, soit-disant, devraient me faire changer d'univers.

- C'était encore cet imbécile de Syk, mais cette fois, un autre crétin étais avec lui.
- Pff, pourquoi on ne les tue pas? Bon, okay, Syk nous donne parfois des infos, mais l'autre là... il est peut-être dangereux.
- Je ne ferais pas de mal à quelqu'un sans bonne raison.

Après avoir dit ça, j'ouvre les yeux et je vois deux femmes.

- Tais toi, homme.
- Et pas de geste brusque.
- Mais... je ne veux de mal à personne.
- C'est ça. On va te croire sur parole peut-être?
- Il aurai déjà pu vous tuer, s'il l'avait voulu : il a le pouvoir d'une perle.

Une petite vieille arrive dans la pièce. En prêtant plus attention, je suis dans une pièce avec des murs de terre, et la porte se situe en hauteur, je suis donc sous terre.

- On en a vu défiler des hommes comme toi, ici, mais je ne pense pas avoir déjà vu quelqu'un arriver aussi visiblement dans notre camp... sauf pour Syk. Mais tu n'es pas du camp des hommes, n'est-ce pas.
- Je ne pense pas... Je ne me souviens pas de grand chose...
- Knowledge... je vois : tu viens d'une autre dimension, et comme lors de tout changement d'univers, tu récupères tout ce qui étais à toi : bras arraché, dents, cheveux, etc... et tu as aussi récupéré ta mémoire qu'on t'avais enlevée. Et comme cette mémoire est plus récente que celle juste avant le voyage, elle l'a un peu effacée. Pour la récupérer, il suffit de subir un choc te rappelant le passé.
- ... euh, peut-être.
- Non, pas peut-être, Jayharla possède la perle des connaissances, tout ce qu'elle dit là est vrai.
- Alors, serais-tu près à nous aider si nous t'aidons en retour?
- Nous combattons les hommes, tu serais parfait pour les infiltrer.
- Cela fait des années que nous les combattons. Il faut abréger ça...
- Pourquoi vous les combattez? Syk n'a rien su me dire.
- Avant ce combat, nous vivions dans un pays où les femmes étaient des moins que rien, il était autorisé n'importe quoi sur une femme : torture, emprisonnement arbitraire, viols, et nous ne pouvions nous plaindre. Mais nous nous sommes rassemblées et nous voulions former notre propre pays, mais les hommes ont refusé et la bataille à commencé.
- Et comment vous faites pour avoir des enfants?
- Syk, qu'est-ce que tu fiches là?
- Je viens voir mon ami...
- C'est en modifiant quelque peu certaines ovules produites, nous pouvons enlever la moitié des chromosomes X et les assembler avec ceux d'une autre.
- Dur à faire?
- Très... les hommes quant à eux se contente de violer les prisonnières et leurs propres filles... et ce sera ton objectif demain Miwaku : libérer les femmes enfermées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Ven 19 Sep - 0:32

Chapitre 41 : Tay


- Eh! Soignes moi tout de suite!
- Si t'es sage.
- Je serai sage une fois que tu m'auras soigné!
- On ne donnes pas d'ordre à une femme.
- Tu tiens ça d'où? Et de toute façon, j'en ai rien à foutre.
* Retires ça tout de suite, sinon...

Il se dirige vers Dranak, sans quitter Arandil des yeux, et ramasse son sabre.

- Sinon?
* Ce ne sont pas deux petits couteaux qui me feront peur...
- Couteaux?

Vexé, Wise se jette sur Arandil, mais celle-ci sort un bâton de mage et pare l'attaque, pour commencer ensuite à se battre.

- Voilà, il n'y a plus qu'à attendre qu'ils s'entretuent.
- Mais j'aime pas attendre...
- Deux crétins pareils, ça ne durera pas longtemps...
- Crétins?

A cet instant, une lame et une boule de feu se dirigent vers Dranak et Inster, Dranak évite en esquivant inconsciemment tandis que Inster reflète la boule de feu.

- Pff, susceptibles... On va devoir se battre finalement...
- Okay!

Dranak fonce sur Wise après avoir ramassé son épée, mais celui-ci esquive.

- A nous deux, ma petite.
- Magie noire : feu!
- Reflect.

Encore une fois, Inster reflètes la boule de feu.

- Tu reflètes ma magie grâce à une perle... Magie noire : silence, foudre.

Une fois aphone, il devient incapable de prononcer la parole pour refléter la magie, mais c'est quand même le cas, et il se met à rire, mais sans faire de bruit. De leur côté, Wise et Dranak courent un peu partout, mais n'arrivent pas à se départager, Wise grâce à sa maitrise de la lame, Dranak grâce à ses mouvements incohérents, mais ce dernier mène car Wise s'affaiblit à cause du poison d'Arandil.

- Magie noire : purge, lenteur, euh... poison... Rah, rien ne l'atteint... J'ai peut-être une idée. Eh, le bretteur! On change d'adversaire!
- Ne me donne pas d'ordre... mais c'est une bonne idée.

Côte à côte, leurs adversaires n'ont plus l'occasion de s'acharner sur un à la fois, ce qui permet à Wise de se jeter sur Inster et lui trancher l'estomac sans craindre de contre-attaque grâce au sort de silence, et à Arandil d'utiliser une nouvelle fois Esuna sur Dranak, mais ne lui laissant pas d'autre chance en le tuant grâce au sort de foudre.

- Pffiou, on a gagné, bravo mon petit...

Wise tombe face contre terre.

- Flute, le poison... Magie blanche : esuna, soin.
- ... merci.
- On remettra notre petit combat à plus tard, ne meurs pas avant...


Un étage plus haut, Arka est à côté du corps de Aden.

- Il est sans énergie, comme si Ornia avait réussi à tout absorber...
- Toc toc, y a quelqu'un? Ah, Aden... je vais te soigner de suite...
- Tu penses y arriver? Il n'a plus du tout d'énergie.
- C'est moi l'expert en soins, laisses-moi faire...
- Si tu veux.
- ...
- ... alors?
- Impossible de le soigner, il n'a plus d'énergie...
- Je te l'avais bien dit...
- Ne m'énerve pas...
- C'est plutôt à toi de ne pas l'énerver.

Petit monstre acquiesce.

- Ce petit truc là... il n'arriverai même pas à me blesser.

C'est alors que petit monstre prend sa taille moyenne et s'acharne sur Soupir, il ne reste plus grand chose de lui après ça.

Anard (KO); Azusa et Armi; Wise ; Arandil; Arka; Orina (???); Tachi
Ju Lee et Ian (KOs); Damii (bloqué); Stalaany; Clione

L'équipe Miwaku prend l'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Ven 26 Sep - 5:04

Chapitre 42 : Tay






- Marre d'attendre, je vais la tuer grâce à mon arc.

Se faufilant entre les boites, Stalaany décoche une flèche dans l'épaule d'Azusa.

- Qu'est-ce que? Qui est là?

Après avoir contourné trois boites, elle en décoche une autre.

- Okay Light bow & arrows, maintenant, un combat à distance, ça te dis?
- T'as aucune chance...

Azusa ignore que les flèches sont empoisonnées.

- C'est vrai qu'avec cet arc, mes tirs ne partent pas toujours fort droit.

Et une bataille des tranchées commence.
A l'étage, Clione est à la recherche de Tachi, et tombe sur la porte du grenier.

- Enfin, on m'ouvre cette foutue porte.
- Yo, qu'est-ce que tu fais là, sans pierre ni adversaire, même mort?
- J'ai téléporté les deux dans une autre dimension... ce crétin avait le caillou en main.
- C'est plutôt toi le crétin.
- Bon, je descend finir ce tournoi stupide.
- Je viens.

Finalement, nous retrouvons les jumeaux Ju Lee et Ian, fraichement réveillés et vidés de leur énergie par une Orina dans un étrange état.

- Plus d'énergie...
- On combine l'énergie qui nous reste?
- Risqué, mais d'accord.

Ils lancent une double attaque, mais Orina a vite fait de transférer l'énergie calorifique du magma dans la glace pour la faire fondre. Après ça, les jumeaux tombent et Orina aspire le restant de vie de leur corps.

- Ouah, c'était facile finalement.
* Sans moi, tu serais mort...
- Bah, t'étais là, c'est principal. Hé, salut, euh..., Orina. Tu t'en sors?
- ...
- Quoi, j'ai dit un truc de mal?

Orina se précipite sur Wise, les mains tendues pour pomper son énergie, mais il la bloque avec ses sabres pour ensuite la renvoyer d'où elle venait.

* T'es pas capable de t'en débarrasser? Regarde : magie noire : foudre³.

Amplifiée par l'eau, l'attaque de foudre atteint Orina qui se met à hurler.

- Et voilà.
- Miwaku demandait de pas la tuer.
- Oups...
- AAAAAHHH! plein, d'énergie

Elle a absorbé toute l'attaque magique.

- Il suffit de la calmer pour qu'elle reprenne ses esprits.
- Et comment il s'y prend, Miwaku?
- ... il l'a embrassée... ne comptes pas sur moi!
- Bon, d'accord, elle utilise l'énergie, alors regarde : magie noire : glacier³

Toute l'eau se transforme en immense glacier, qui fond immédiatement.

- Déjà? glacier³... glacier³... glacier³...
- Tu comptes le faire combien de fois?
- J'ai fini, elle est déchargée. Libères là!

Prise dans le reste de glacier, inconsciente, Wise la libère d'un coup de sabre et elle tombe face contre terre.

- Pas mal, bien joué.
- Qu'est-ce que vous lui avez fait? Oh, et puis je m'en fiche...

Azusa sort d'une pièce, trainant Nangelle par un bras.

- Ca va toi?
- Après les jumeaux, une cinglée avec un arc est sortie, mais je l'ai eue à l'usure au tir à l'arc, elle n'avait plus de flèches et se servait de pâtes et carottes. Après je l'ai trouvée inanimée et froide.
- Elle est morte...
- Attends.

Elle tente de réanimer Orina à coups de baffes.

- Magie blanche : soin.

Orina lève la tête.

- Debout, on a besoin de toi : réanimes là.

Orina l'ausculte.

- Elle est morte d'empoisonnement, mais je ne connais pas ce poison...
- D'où il vient alors?
- Je dirai d'une perle.
- Et merde!
- Quoi?
- En mourant, elle a dit que j'avais de toute façon perdu aussi, c'est elle... soignes moi!
- Je ne saurais pas, je ne connais pas le poison... désolée
- Tu vas me sauver, oui!

Elle se met à secouer Orina.

- Magie blanche : esuna.
- Euh... n'y aurait-il pas, par hasard, une lumière qui est censée dire que le sort à fonctionné, comme tantôt?
- ... j'ai plus de magie.
- Personne ne peut me sauver alors... adieu...
- Il y a un moyen.
- Arka, tu es là aussi.
- Dis moi comment faire!!!

Arka tourne la tête.

- Dis le!
- Pourquoi tu ne dis rien? Elle va mourir alors.
- ...

Est-ce mon imagination, ou est-elle entrain de très légèrement sourire? Apparemment Azusa le voit aussi.

- Elle veut ma mort! Connasse!

Elle veut la frapper, mais petit monstre géant l'en empêche.

- Allez, dis le.
- Un homme qui sait tout soigner.
- Ah! c'est vrai, je l'ai rencontré dans une chambre... d'ailleurs pourquoi je suis ici moi?
- Allez, tous en haut!
- Et on fait quoi de notre macchabée?
- Laisses là, on s'en fiche.
- Mais, on avait promis à ses amis de la ramener en vie.
- Trop tard.
- Miwaku ne voudrai pas ça.
- D'ailleurs, où il est? Il ne reste plus que lui et deux autres mecs. Bon, je la porte jusqu'en haut, on verra après.
- T'endez moi... trop tard, sont montés.

Dans les escaliers, l'équipe tomba nez à nez avec Damii et Clione qui descendaient.

- Toute l'équipe est là? Et nous coéquipiers?
- Morts, bon maintenant, laissez nous passer.
- Descendons nous affronter.
- Désolée, mais moi, je monte!
- Bah, on se reverra de toute façon. Ceux qui veulent se battre, c'est en bas.

Seules Orina et Azusa montèrent pour soigner cette dernière, les autres tombèrent sur Anard en descendant.

Le combat commença, entre Wise, Anard et petit monstre contre Clione et Damii. Dirrectement, Clione mit Anard hors d'état de nuire d'un coup explosif. Damii décocha un rayon transporteur vers Wise, qui se protégea de ses sabres par réflexe, ce qui dévia le rayon.

- Cool.

Le rayon suivant fut dévié sur Clione, qui disparut.

- Tant pis, il ne sera plus dans mes pieds.
- Mais tu es seul.
- Tu ne peux que parer, tu ne gagneras pas comme ça.
- Moi, non, mais un autre peut-être.

Petit monstre et Tachi, qui venait de descendre après avoir croisé les filles, cognent Damii et l'assomment.

- Gagné.

Après le retour des filles, c'est le moment de la recherche des gemmes, et ensuite des récompenses.

- Alors, voici vos gains, vous remettrez celui de Miwaku, si jamais vous le revoyez.
- Où est-il?
- Dans une autre dimension, Damii l'y a expédié.
- Et comment on le fait revenir?
- Je peux vous y expédier grâce à une arme de ma fabrication.
- On y va, tout le monde est d'accord. N'est-ce pas?
- Oui.
- Je ne l'abandonnerai pas.
- On comptera ça comme remboursement de dette.
- Je pense que je passerai le reste de ma vie à vous aider...
- C'est pas vraiment dans mes projets, je veut juste le vaincre...
- Lâche!
- Et pour moi, c'est oui, j'ai pas encore pu le rencontrer ce Miwaku.
- On y va!
- Prenez ces armes avant, créées grâce aux pierres que vous avez ramenées.

Orina reçoit des gants, ils accentuent le pouvoir de guérison grâce au pouvoir de l'émeraude.
Pour Azusa, ce sont deux petites lames courbées en pierre de lune, et dont les manches s'emboitent pour former un arc en y ajoutant une corde et des flèches de lumière (créés plus facilement grâce à la pierre de lune).
Armi n'est pas oubliée avec une ceinture de jade, augmentant son pouvoir quand elle possède le corps, mais si c'est le propriétaire qui la possède, l'empêche d'en prendre possession.
Wise se retrouve armé de deux sabres de diamant, l'un extrêmement tranchant, pouvant tout découper, l'autre n'a qu'un tranchant limité, mais ils ont tous la résistance de la pierre précieuse.
Anard obitent un bras armé d'un canon, le tout en saphir, pour augmenter la pression de ses jets d'eau.
Arandil gagne une crosse de mage en améthyste, amplifiant la magie.
Tachi s'équipe de deux tonfas d'obsidienne polymorphes, tonfas normaux ou tranchants.
Arka a une bague de lapis-lazuli.
Et pour Miwaku, un T creux en rubis.
La malachite n'est pas utilisée, car Nangelle est morte, et a donc perdu, ça sera Stalaany qui gagnera son prix quand elle se réveillera.

- Voilà, maintenant, vous pouvez y aller.
- Mais, c'est quoi les prix de Miwaku et Arka?
- Tu n'as pas à le savoir, ça te concerne pas. Allez, et n'oubliez pas de chercher comment revenir. Dernière chose : vous ne vous retrouverez pas exactement au même endroit que lui, ni tous ensemble, vous devrez chercher un peu. Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Mar 30 Sep - 2:14

Chapitre 43 : Orina


J'ouvre les yeux et je vois un village dévasté, remplis de cerfs et des personnes fuyant. Je suis dans les bras d'une femme apeurée, à côté d'elle se tient un homme qui avait un garçon dans les bras. Ils se mirent à courir avec trois autres enfants, mais cinq des cerfs les tuèrent.
Les cerfs sont autour de moi me regardent près à m'éventrer et quatre se jettent sur moi, puis disparaissent, comme tous, sauf pour celui qui me regardait juste, qui s'approche de moi. Un homme était là, à nous regarder, avec une lance. Puis il la lança, pour tuer le cerf, mais elle me transperça et tout fut noir.
A mon réveil, un bébé était avec moi, le cerf avait disparu. Un nouvel homme s'approche et nous portes. Il nous emmena chez lui, où il nous éleva quelques jours jusqu'à l'arrivée d'un homme.

- Ils nous intéressent. Surtout le garçon, la fille est normale et tu recevras la somme habituelle bientôt, mais si tu élèves le garçon quelques années, on te rendra riche. Ca te vas?

Après avoir donné son accord, je fus emmenée. Là bas, il me mirent une bille étrange au niveau du cou, juste après j'eus mal dans tout mon corps, mais survécu, et les gens autours étaient contents. Les années suivantes, j'ai eu droit à une assez bonne vie, mais seule. Cours de soins, magie blanche et d'ancien langage, j'ai eu vite fait de développer une capacité de soins élevée et une sorte d'autre magie.
A douze ans, je rejoint les adultes. Ils m'envoyèrent rapidement avec une équipe de combat pour tuer des méchants, comme ils me disaient. Ca n'a pas fonctionné, et ils furent tous tués. De retour à la maison, on m'enleva ça de la mémoire. Je pu vivre alors normalement. Je m'était faite des amis : Oni, maitresse de l'apaisement; Arrik, pouvant faire ce qu'il veut du bois; et le mignon Takk, maitrisant le brouillard, et dont Oni et moi étions amoureuses. Nous nous occupions des infiltrations pour le roi.
Un jour, nous fumes envoyés tous les quatre en mission d'espionnage, un village élevait des monstres pour préparer une attaque de rébellion.

- T'inquiètes pas Ori, on ne risque rien, on ne dois pas être vus.
- Je sais, Oni, je sais, mais je le sent pas bien.
- Hé, Takk et moi seront là pour vous sauver, vous en faites pas.
- Si on se fait voir, c'est qu'on est pas assez doués.

Arrivés au village, nous avons vite fait de repérer l'enclos à cause des cris et odeurs.

- Quelle bonne idée de l'avoir mis dans la forêt.
- On a vu l'enclos, on peut partir, non?
- Je préfèrerai, mais il faut d'abord aller voir ce qu'il contient exactement, c'est peut-être un élevage conforme aux lois... J'y vais.

Le brouillard se lève, permettant à Takk de s'approcher, mais ce fut ce qui le trahit.

- Attention, du brouillard, c'est peut-être des sbires de Moni, appelles les renforts.

- J'y vais.

Arrik se jette dans le brouillard, mais celui-ci se leva soudain et dévoila les deux garçons. Les renforts arrivèrent pour les combattre.

- Dégage de là Arrik, je peux m'en occuper seul!
- Je ne te laisserai plus avoir le beau rôle à toi seul, je vais les sauver cette fois : tree shield!

Des arbres émergèrent du sol, formant une barrière de notre côté nous permettant de nous éclipser. En partant, silencieusement, Takk nous rejoint rapidement.

- Et Arrik?
- C'était mon double de brouillard qui combattait, en créant cette barrière je n'ai plus pu le voir non plus...

Un grand cri parvint de l'autre côté du mur.

- C'est rien... partez sans moi... je pensais pouvoir les retenir à moi seul plus longtemps, tant pis...

Armés de haches, les rebelles eurent tôt fait de détruire le mur d'arbres et tombèrent sur nous.

- Tuez les!
- Fuyez, je les retient : fog pals!

Des clones de Takk se formèrent.

- Je ne te laisserai pas seul!
- Ahlala, j'ai pas le choix alors : appeasement

Une lumière s'étendit autour d'Oni, et toute personne touchée perdait l'envie de se battre. De son côté, Takk fut blessé d'un coup de faux, je dois le soigner.

- Pars, je vais continuer à te protéger.
- Je... peux pas...
- Part!

A son tour, Oni fut touchée par un lancé de hache. Je me relève, mais me fait toucher à mon tour, au bras. J'ai trop mal pour me soigner, les deux autres se relèvent et me protègent. En tentant à nouveau de partir, on me lança une hache dans le dos.

- Partez, sans moi!
- Tu rigoles? On est restés te protéger, on partira pas sans toi!
- On y arrivera.

Mais il n'y arrivent pas, ils sont de plus en plus blessés, à cause de moi... à cause de moi, on va tous mourir...
La colère m'emporte, je ne me contrôle plus, mon corps se met à absorber l'énergie vitale des rebelles, nous libérant. Mais une fois tous vides, il m'en faut encore plus, toujours plus, et la seule restant, ce sont mes deux amis, restés pour me protéger.

- Ori? T... tu me fais peur comme ça.
- Ca ne va pas? Tu es étrange.
- Plus... d'énergie... encore...

Mais ne me contrôlant plus, je pris la leur aussi, avant de reprendre mes esprits.
Je fus retrouvée là par Emprii, plusieurs jours plus tard, et une fois retournée au château, on m'amputa de mes souvenirs de mes amis, et on me remit pour d'autres combats.
Les années passant, ce schéma se reproduisit cinq fois, quand finalement, on me vida totalement la mémoire, par simplicité, avant de me remettre dans ma chambre, où je vécu sans mes capacités de soins normales, jusqu'au jour de la rébellion.


Dernière édition par Miwaku le Mar 30 Sep - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Mar 30 Sep - 23:45

Chapitre 44 : Syk


- Alors, à demain, je ferai de mon mieux.

Il retourne se coucher dans la prison.

- Hé, hé, hé, la garde : pourquoi vous lui faites confiance?
- Lui faire confiance... tu penses quand même pas ça... si? Si on l'envoie là bas, c'est pour qu'il retourne chez les hommes : si il est l'un des leurs, il n'osera pas contester et n'aura pas l'occasion de revoir le chemin pour rentrer (vu qu'avec toi, il a du marcher au moins trois semaines). Si il n'est pas des leurs, il tentera de faire ce qui nous intéresse, et tant pis si il crève.
- Ah, je vois... c'est un bon plan...
- Mais tu ne lui diras rien, n'est pas?!
- Dire quoi?
- C'est vrai, avec toi, ça risque pas... Bon, allez, bonne nuit Syk.
- Hein?

Elle est partie, qu'est ce que je vais faire maintenant?... Courir partout, mais en silence, plus envie de me faire frapper.

- Hum...
- ... quoi?

C'était quoi?

- Pourquoi tu arrêtes de courir Syk?
- J'ai entendu le bruit d'un calamar géant.
- ... Syk, il n'y a pas de calamar géant ici.
- Oh, c'est un panda alors, je confonds toujours.
- Non plus, fiches le camp, tu m'énerves.
- Yeahhhhhhhhh! Aïe.... pourquoi tu m'as frappé avec ton bâton?
- Je t'ai dis d'arrêter de courir en criant. Maintenant, laisses-moi aller me reposer.
- Tsss...
- Arrêtes de faire du bruit, le calamar!
- LA FERME SYK!


Miwaku


C'est étrange qu'elles me fassent dormir emprisonné alors qu'elles me confient une mission importante... bah, tant pis, on verra demain.

- Hughi!

Un truc bizarre vient de rentrer par la fenêtre, c'est tout noir, tout petit... ça me rappelle quelque chose...

- Hugh gih gih, huguh igiih.
- Euh... oui, oui.

Puis une fille prend forme à côté de lui.

- Yo.
- Sa... salut. Comment t'es rentrée. Et qui es-tu?

Elle me fait un signe de victoire avec ses doigts.

- ... Attends, tu es... Arka! Salut Arka, ça fait longtemps.

Je me lève et l'enlace, mais elle ne réagit pas.

- Hughi!
- Oui, oui, salut toi aussi.
- Hugh.

Je me souviens d'eux, mais pas plus.

- Dis moi, je ne me souviens plus de ce qui c'est passé, tu sais me faire un résumé rapide des dernières journées.
- Amis, tournoi, combats, pierres, Damii, téléporter, disparu.
- Pour être rapide, c'est rapide... mais ça marche, à peu près... Dis, je dois faire un truc pour les femmes d'ici demain, tu m'aideras?
- Oui.
- Merci, c'est pas sur Syk que je devrai compter... bon, on ferai mieux de dormir un peu.
- Mais...
- Viens, on aura assez de place pour se caser tous les trois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Lun 6 Oct - 3:45

Chapitre 45 : Azusa


J'aurais pu atterrir dans une belle clairière avec plein d'arbres fruitiers, accompagnée de Wise, ou même Arandil ou Arka à la limite, mais non, il a fallu que j'atterrisse sur un arbre, celui-ci accroché à la paroi d'une falaise surplombant la mer, accompagnée du cadavre de l'autre idiote... et n'oublions pas celle qui squatte mon corps à l'occasion...
N'oublie pas que sans moi, tu serais morte!
Ouais, et comment tu comptes nous sortir d'ici?
...


Wise

... j'ai bien dormi... mais où suis-je? Arandil est couchée à côté de moi, si bien endormie, si... humm... héhé, elle ne se rendra compte de rien, et même si... NON! J'ai changé, je ne suis plus comme ça... quoique... NON!

- Ouaah... tiens, t'es encore là? Pourquoi le destin nous rassemble encore, pff...
- Je ne l'ai pas choisi non plus. Bon, que fait-on? On cherche Miwa?
- Il faut bien, mais tu as une idée d'où nous sommes?
- On ne devrai pas être loin de lui, mais nous sommes en pleine forêt. On attends ici, il finira bien par passer.
* Pas confiance, je vais par là, et tu viens avec!
- Pourquoi? Tu peux y aller toute seule, non?
* Une jeune, jolie et fragile fille comme moi à besoin de protection.
- Tu n'as rien de fragile...

Le regard qu'elle me lance, et la boule de feu qu'elle prépare me font me taire.

- Mais c'est vrai, tu es forte... moins que moi, mais assez pour te défendre.
* Moins que toi?! Tu me prends pour qui?
- Alors, on fait un match, si je gagne, je reste, sinon, je t'accompagne.
- C'est parti!


Orina

Où suis-je, que dois-je faire... j'ai l'impression de me réveiller d'un très long rêve, mais je me souviens mal de ce qui c'est passé avant... Euh...
Des heures sont passées depuis mon arrivée dans cette forêt, mais je ne sais toujours pas quoi faire... Tiens, un homme là bas, il vient près de moi.

- Holà, mais tu es une femme...
- Euh, oui, pourquoi?

Il dégaine alors son sabre et me le mets à la gorge.

- Suis moi, sauf si tu veux que je te tues maintenant...
- Mais, mais... pourquoi? Qui-êtes vous? Je vous connais?
- ... bien sur, je suis ton maitre.

Maitre... qu'ai-je fait de mal pour qu'on me fasse esclave? ... non, je ne peux pas avoir fait quelque chose de mal... non, il doit être gentil et me payer, ou je le fait de mon plein gré...

- D'accord, je vous suis.


Tachi

Je me réveille, je suis dans une immense ville... Je regarde autour de moi, des femmes forment un cercle autour de moi, et deux d'entre elles sont armées.

- Ehm, pardon, mais où suis-je?
- Un homme dans notre ville, c'est impossible, comment es-tu arrivé là?
- ... téléportation.
- Eeeeeeh? Les hommes maitrisent la téléportation? Nous devons prévenir la cheffe.
- Mais, euh, je...
- Tais-toi! Et suis nous!
- Où...
- La ferme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Miwaku
Administrator
Administrator
avatar

Masculin Nombre de messages : 522
Age : 28
Date d'inscription : 19/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Village
Santé:
990/1000  (990/1000)
Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   Jeu 9 Oct - 0:08

Chapitre 46 : Miwaku


- C'est parti Arka, on va attaquer la base des hommes.
- Hu.

Je n'arrive pas à croire que tu sois aussi excité pour un combat.
Moi non plus, mais bon, après ce qu'ils leur ont fait...
Il n'y a pas que de la colère en toi...

Le trajet se déroule les yeux bandés, et une fois arrivés à la base des hommes, je découvre une seule fille à mes côtés, en plus d'Arka. Syk à du être envoyé ailleurs, par sécurité.

- Ca ira, tu peux rentrer.
- Je peux te demander une petite faveur?
- Bien sûr.
- J'ai un petit ami chez eux, je sais que c'est interdit, mais on s'est rencontrés en échappant à la guerre. On est ennemis, mais c'est car nous n'avons pas le choix... bref, si tu pouvais lui remettre cette lettre... et ne pas le tuer...
- J'essayerai de ne tuer personne, et je délivrerai ta lettre.
- Merci, tiens une photo pour t'aider à le retrouver, il s'appelle Onaji. Et moi, c'est Tatyio.

Arka s'est transformée en mon ombre, petit démon sur mon épaule, je suis paré. Je m'approche du garde.

- Qui es-tu? Je ne te reconnais pas...
- Qui... êtes vous, monsieur?
- ... encore un. Hé les gars, y'a un nouvel amnésique qui se présente, quelqu'un le connais?

Une troupe de mecs débarquent et m'inspectent.

- Jamais vu, on en fait quoi?
- Réhabilitation, ou on le tue directement?
- Quel est ton nom?
- Miwaku.
- Et c'est quoi cette chose sur ton épaule?
- Il était là quand je me suis réveillé.
- T'as marché beaucoup pour venir ici?
- 27 jours.
- Mwouais, on le tues, ça sera plus rapide...
- Ehm... les gars, je pensais à une chose : un mec que personne ne connait, avec en plus le pouvoir d'une perle inconnue, c'est étrange non?
- Yep, raison de plus pour le tuer...
- Mais les seuls hommes qui répondent à ces critères, ce sont ceux de l'équipe 42!
- Hein? et où est-on censé l'envoyer?
- Chais pas, on le laisse, il se démerdera seul!
- ... Veuillez passer.
- Okay.

Ehm, je n'ai pas tout compris, mais je suis rentré.

- Et, regardez, c'est Onaji. Il va pouvoir l'aider. ONAJI!!! Et l'autre là, attends deux secondes...
- Hum?

Juste quand j'allais pouvoir m'échapper en paix...

- Il est de ton service apparemment. Mais amnésique, tu peux l'aider?
- Pfff... faut bien. Viens...

... un moment, il ressemble à la photo, il a le même nom... c'est bon, un allié.

- Marre de me coltiner les boulets, je veux juste la paix... et pas que pour moi.
- Ca tombe bien, moi aussi.
- C'est ça, c'est ça...
- Ah, et j'ai un message de Tatyio.
- Mais oui, mais ou... Tatyio? Elle va bien?... t'es un espion?
- Elle va bien, et oui, je suis un espion... mais je veux la paix!

Crétin...

- Mhh, la paix, on l'attends depuis si longtemps...
- Les femmes aussi, rejoins les.
- NON!
- ... pourquoi?
- Ce sont elles qui cherchent la bataille.

Arka venait de se matérialiser à côté de moi.

- UNE FE... mhhh

J'étouffe son cri.

- Shhht, elle est avec moi, pas avec elles. Qu'est-ce que tu dis, Arka?
- Elles t'ont envoyé ici dans le but de faire le plus de victimes possible, car enfaite, ce sont elles qui cherchent la guerre, plus les hommes.
- Et pourquoi?
- La guerre a débuté à cause de la loi qui autorisait le viol des femmes, là où elles se sont rebellées, mais le dirigeant fut vite tué par elles, mais la guerre de rancune contre les hommes à débuté. Les hommes restants étaient pour la plupart favorables aux droits des femmes, mais les dirigeantes ont décidé de continuer la guerre. Maintenant, ils se battent tous les deux en cherchant la paix, sauf pour les dirigeantes du clan féminin.

Pourquoi tu as posé la question...

- Comment tu sais tout ça?

Encore son signe de victoire...

- Donc, on a qu'a dire ça et la guerre sera finie.
- Sauf qu'après l'alerte, personne ne sera enclin à te croire...
- L'alerte?
- UNE FEMMEEEEEEEEEEE, ALEEEEEEEEEERTEEEEE!!!!
- ... Syk NOON
- Yo, salut Miwa...

Et l'alarme se met à sonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miwaku.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roman : Miwaku   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roman : Miwaku
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Collection] Le roman du charme / Guy Le Prat éditeur /Paris
» [Collection] Roman de Cape et d'Epée (Tallandier)
» [Pennac, Daniel] Comme un roman
» [En ligne!] Histoire du roman feuilleton
» [thème]Le roman de Western hors collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miwaku :: Histoire :: Miwaku-
Sauter vers: